jeudi 1 novembre 2007

Alsace éternelle







A Strasbourg, deux alsaciennes à noeud, revêches, vous saluent sur un pont.




Déjà Tomi Ungerer nous l'avait montrée, remontant ses jupons, sans petite culotte.








Depuis "elle attend", de J.-J. Henner, à voir au Musée de la Vie Romantique, elle a bien changé...



Ce doit être une conséquence du marketing, à propos de l'arrivée du TGV en Alsace : le haut-parleur, à la gare de Colmar, vous acceuille ainsi "Colmar, 2 minutes d'arrêt, correspondance pour Metzeral quai C. Nous vous souhaitons un bon séjour dans notre belle région".
Et je vous passe l'accent : "Pon séchour...". Ca doit être de fabrication locale.

Aucun commentaire: