dimanche 18 novembre 2007

Régime spécial

J'ai vu quelque part cette émouvante lettre, que je me dois de vous faire partager.

"Monsieur le Président,
Bien sûr, vous voulez que les métros fonctionnent, moi aussi, et c'est normal que vous n'ayez pas le temps de vous occuper de moi.
Je suis machiniste à l'Opéra, on est en grève, et personne, à part quelques bourges sans intérêt, personne ne s'en est aperçu. Pas même vous, je sais que ça vous a jamais branché, ni votre dame, votre loge est toujours vide. Vous pourriez au moins revendre les places.
On veut que je reste jusqu'à 60 ans, alors que ce n'est pas possible. Tous les soirs, tard, et le dimanche en matinée, je rentre épuisé et démoralisé.
On dit que c'est toujours la même histoire : une basse se fait cocufier par un ténor...
Et ça finit toujours mal, et je n'en peux plus :

-Mario est fusillé et Flora Tosca se jette dans le vide.
-Almaviva drague sa femme dans le noir
-Brunnhilde se jette dans le feu, et le Rhin se jette sur le feu...
-on coupe la tête à Marie (Stuart), Anne (Boleyn), André (Chénier), Manrico, et j'en oublie
-la Traviata crache ses poumons
-Carlos est remis à l'Inquisition (à rétablir d'urgence)
-Aïda est emmurée vivante
-Don Juan est foudroyé
-Desdémone est étranglée (après avoir fait sa prière)
-Samson est écrasé par le temple qui s'écroule.
-Carmen et Lulu sont surinées (Cécilia a eu de la chance)
-Salomé est étouffée sous les boucliers des soldats
-Isolde meurt d'amour
-Manon et Mireille meurent d'insolation
-Boris nous fait une apoplexie, causée par le remords (ça pourrait vous arriver aussi)
-Lenski meurt en duel
-Jeanne est brûlée
-Lisa se jette dans la Néva
-Susuki se fait hara-kiri
-Mélisande meut en couches
-les Carmélites sont guillotinées
-Katerina part au Goulag

Et vous voudriez que je vois ça encore 10 ans de plus?
Bonjour chez vous.
Marcel Dèche-Val"

3 commentaires:

Armando a dit…

Pour se changer les idées, il faut aller voir "meurtre de la princesse juive" au théatre contemporain !

leon4 a dit…

au titre de la solidarité, il faut faire payer les agents de l'opéra comique.

François a dit…

Bravo, Léon!