vendredi 11 janvier 2008

Enterrement

On dit enterrement, funérailles, obsèques, inhumation? Je sais juste qu'on peut y mettre plus ou moins de pompes..

Il en est de pénibles, de douloureux, mais aussi de sympathiques, et même parfois, de joyeux. Mais, comme aurait dit Chamfort, il n'en est pas de délicieux.

Le pire est d'être convoqué, un matin d'hiver brouillardeux, dans un cimetierre de campagne, près de Reims, les pieds gelés collant à la glaise. Le plus étonnant est de se retrouver dans la grande salle du Crematorium du Père-Lachaise, au milieu de symboles francs-maçons, pseudo-égyptiens, à moins qu'il ne s'agisse d'un culte de Mithra. Dans une pénombre étudiée, on médite sur les vanités de ce monde en écoutant de la musique : pour moi, c'était la Pastorale de Beethoven. Curieux...

Mais quand même, quand il y a une messe, on peut en ressortir en meilleur état qu'en entrant. Quand elle a été préparée, et que "tout est dans l'ordre des choses", ça peut même être sympathique.
Bien que ça puisse tourner au pathétique rigolo, par exemple à St-François-Xavier (VIIème arrondissement de Paris), quand les visons se confrontent aux astrakans, la mine réjouie de ce que le héros du jour soit quelqu'un d'autre....

Mais il n'arrive pas tous les jours un événement aussi extraordinaire que celui-ci : à la sortie de l'église, toute la famille, enfants, petits-enfants, cousins, amis, sont en rond autour du fourgon, quand, tout-à-coup, un chien passe en courant, un gigot dans la gueule, poursuivi par le boucher du village, le couteau à la main. Toute l'assemblée éclate de rire, en disant : ça, c'est la dernière facétie de Tante XXX! Son au-revoir! C'est bien d'elle! Elle ne voulait pas qu'on pleure, etc....

Ceci dit, on se passe très bien de ce genre de cérémonies, mais on ne choisit pas. Quelques-unes restent dans nos mémoires, comme des trésors précieux, mélange de souvenirs douloureux et de grâces particulières.

Mais celles que je préfère sont celles que l'on regarde à la TV, la Garde Républicaine, les grosses voitures, avec tous les grands (?) de ce monde, un cardinal (au moins) en grand U et les commentaires à la Zitrone... Les chaînes publiques (sans pub) devraient en organiser plus souvent!

Aucun commentaire: