jeudi 21 février 2008

Nominations

On ne porte pas assez d'attentions aux nominations.


Bien plus que les lois et décrets, elles portent la marque de l'exécutif, et "installent" un régime. Cela a été de tout temps, et c'est de bonne guerre. La promotion est la marque de la faveur plus que de la compétence, et les compétences, s'il y en a, sont occultées par la nécessaire reconnaissance.


La plus amusante de la semaine est la nomination de Douste-Blazy à l'ONU : il va porter un beau titre, il sera bien payé et ce ne sera pas imposable, et surtout ce sera très loin. Il semble surtout que ce soit à la demande de Roselyne Bachelot : il aurait menacé de reprendre son cabinet de cardiologie. Le prochain devrait être Breton (Thierry).

Celle de Mme Ockrent, citoyenne belge, doit tout à sa valeur : la Voix de la France sera bien portée jusqu'aux extrémités de la Terre.

Le vidage de Mme Idrac est également logique : elle aura déplu pendant les grèves. Celui de M Bouton reste d'actualité. Quoique, pour 5 milliards, il n'y a pas de quoi fouetter un chat.

Mme Dati va avoir une promotion : elle le mérite bien, ainsi, parait-il, que M de Villiers et Mme Mignon. Mme Boutin risque d'avoir plus de temps pour dire son chapelet. Sic transit...

Si Sarkozy veut que j'arrête de le critiquer, il n'a qu'à me proposer quelque chose.

Aucun commentaire: