mardi 19 février 2008

Réglementations

Le Pape vient de faire une nouvelle circulaire pour instruire les dossiers de canonisation et de béatification : La Croix du 19 février 2008. Plus de rigueur pour les saints, titre le journal! La porte étroite!

Je crains le pire : après l'apocatastase, va-t-on avoir un paradis vide? Un renouveau janséniste?
En fait, il y aurait plutôt du trop plein : 61% de tous les saints de l'Eglise, de tous les temps, ont été nommés par Jean-Paul II!

Alors que dit le Pape? d'abord, il décentralise : aux évêques de monter le dossier, en sauvegardant "le sérieux de l'enquête". Bigre... La "réputation de sainteté" doit être avérée, avant d'ouvrir la cause : les fidèles doivent déjà avoir reconnu l'exemplarité de la vie du Serviteur de Dieu. "La décision de sainteté ne vient pas d'en haut, mais d'en bas, du peuple de Dieu".

Alors là, il me scie ce pape : bravo! Plus question pour les communautés de demander la béatification de leur fondateur sur le seul fait qu'il avait de l'initiative!

Certes, il ne comprend rien au marketing, au contraire de certaines de ses brebis, mais après tout ce n'est pas le boulot d'un pape. Il décentralise, même si la décision finale lui revient. Il parle de "présumés-miracles", et s'interroge "sur les procédures d'examen qui ont fait apparaître des éléments problématiques au cours de vingt dernières années"!

Ouh la la! Bon, il ne va pas jusqu'à dire qu'il remet en question des décisions antérieures. Il faut dire que certaines ont été contestées (pas les martyrs de Corée, de Chine ou d'ailleurs, du reste). Je suis un peu content d'apprendre que peut-être elles étaient contestables. Je ne cite aucun nom pour ne froisser personne, mais j'ai mon idée...

C'est plus ennuyeux pour Sarkozy : l'héroïcité des vertus de Rachida, du "gros" Bertrand, et même d'Arlette Chabot, niant la dégringolade contre toute vraissemblance mais allant vaillament au front médiatique, va difficilement être reconnue.

Et l'Evangélisateur des Hautes-Seines, le Pacificateur des Banlieues, le petit Frère des Riches, l'Ami des Grands, le Saint Chanoine de Latran, le Protecteur des Enfants Juifs Morts pendant la Shoah, le Martyr des Réformes, le Restaurateur de la Vraie Religion, le Père de Famille et l'Epoux Exemplaire, va-t-il être privé de la juste reconnaissance de ses mérites?

Heil Benediktus!

Aucun commentaire: