lundi 31 mars 2008

Ah ces Nantais!


Après ce voyage dans l'Ouest, (qui confirme ce qui disait M Allègre, ex-futur-ministre : il n'y a pas de réchauffement climatique), je me dois de vous faire part de cette ville étrange de Nantes.

Sans doute les Nantais y vivent heureux, peut-être une preuve de l'influence du milieu sur la race, mais c'est une ville incompréhensible pour les non-nantais, à qui je décommande pour cela la visite.

La signalisation est aberrante. Déjà depuis plusieurs années, il avait été reconnu que les panneaux routiers indiquent la direction opposée à celle qu'il faut prendre. Venant de Paris, ne prenez pas la direction Pornic, vous partiriez sur la Rocade Nord. Venant de Bordeaux, ne suivez pas Rennes, vous arriveriez à Angers.

Récemment, ils ont inventé un panneau "Coeur de Ville", ce qui est plus chic que le banal "centre ville". Mal vous en prend, car le centre ville est complètement bloqué, ce que je peux comprendre, par des rues piétonnes impraticables, et vous êtes vite bloqués dans des impasses. mais alors, pourquoi en indiquer de partout la direction?

Ne parlons pas des ronds-points, spécialité locale, qui sont placés tous les 50 mètres, dans des configurations extravagantes : il y en a des ronds avec petits tétons prépubères, sur lesquels il faut passer car il n'y a pas la place d'en faire le tour. Il y en a des "bitangents", qui vous laissent en plein milieu dans l'incertitude totale sur l'isochrone à suivre.

C'est visiblement une ville dont la circulation est réglée depuis des décennies par des Verts hystériques décidés à empêcher de rouler. Passe encore qu'on ne puisse entrer (2 files se réduisent sans nécessité en 1 file, avant de s'élargir de nouveau : bouchons garantis), mais je ne comprends pas qu'il y ait les mêmes techniques visqueuses pour sortir : à 5 h du soir, le centre ville est bloqué par les voitures qui mettent 2h pour traverser Beaulieu et atteindre le périph. Il faut ajouter que les ronds-points sont traversés par les couloirs de bus ou de trams, et que tourner à gauche est suicidaire.

Et la gare! Qu'est-on allé mettre le TGV là-bas? Il y a la sortie Nord et la sortie Sud, et il faut 1/4 d'heure pour aller en voiture de l'une à l'autre. Evidemment, les gens que vous allez chercher sont sortis de l'autre coté. Vous courrez dans le tunnel, et vous retournez trois fois. Et il est impossible de se garer, car comme les Nantais vont à Paris dans la journée, ils laissent leur voiture dans les parkings qui sont pleins dès 7h. Il n'y a pas d'autres solutions que les endroits interdits.

En ville, les jeunes nantais vont par 2 , et les jeunes nantaises par 3. Je ne sais pourquoi. Les nantais, par 2, se promènent souvent avec des planches de surf sous le bras ou sur leur 205/Golf. Par mauvais temps, on les trouve sur toutes les plages des environs.

Les Nantais ont le bonheur d'avoir de beaux musées, notamment le musée des Beaux-Arts, d'une architecture comme on n'en fait plus. Le personnel est charmant, ils sont 1 par salle, discutent entre eux dans les portes, et disent bonjour aux visiteurs : environ 1 par semaine, ça les distrait, et ils ne sont pas stressés.

C'est dommage, car il y a vraiment de belles choses : un Ingres fameux, un Debat-Ponsan, un Courbet, des Georges de La Tour (le vieillard vielleux, le Reniement de saint Pierre), des modernes valables (Kandinsky, Sonia Delaunay, etc). De beaux pompiers monumentaux (dont une bataille de Cros-Magnons dans une sinistre vallée, et un Isabey montrant un naufrage en pleine tempête). Une expo temporaire sur Fantin-Latour et Wagner.
Bref des roses à des cochons. Mais ça se comprend : le Musée étant proche de la gare (Nord), il est quasiment impossible de s'y rendre.

Le Chateau des Ducs de Bretagne (en plus, les nantais se disent Bretons!) est parait-il tout neuf. S'il est aussi beau que la Cathédrale qu'ils sont en train de refaire à neuf, ça promet!

Ah ces nantais!

2 commentaires:

leon4 a dit…

c'est un Edit pour ne plus y aller?

Mathilde a dit…

Je connais ce banc ! Cette vue me réchauffera toujours le coeur...

A léon4 : vous êtes très en verve