samedi 15 mars 2008

Martinon, NY, NY

Il ne suffisait pas que M David Martinon soit viré, il fallait qu'il soit humilié.

Le fils Sarkozy lui a envoyé une peau de banane (son papa lui a appris à les peler), il a glissé dessus, il a présenté sa démission, qui a été refusée à l'époque. Normal.

2 jours avant l'élection tragique (à 2 tours!) des municipales de Neuilly, on apprend "qu'il ne fait plus partie du dispositif". Manoeuvre à usage local?

Il aurait suffit d'annoncer lundi que sa démission était acceptée. Normal. Non, il fallait que ce "favori" de Cécilia parte en portant un chapeau un peu grand pour lui. Mais qu'est-il allé faire dans cette galère?

Il a été nommé maire de Neuilly, moyennant une petite formalité... Au lieu de dire qu'il n'en avait rien à faire, il a fait semblant de s'y intéresser, mollement. Résultat : une flambée de violence en banlieue, des milliers de CRS (en HS) mobilisés dimanche soir... C'était pas son truc, je ne lui en fais pas le reproche, mais à celui qui l'a désigné.

Le voila consul à New-York. Très bien, c'est son métier. Je lui souhaite une bonne fin de carrière, et le bonheur de comprendre que la lumière dont on est trop friand brûle les ailes des ambitieux, et que la vie est ailleurs. Il sera sûrement invité à diner chez M et Mme Attias. On peut vivre sans Sarko.

Si on avait nommé en son temps Chirac consul à Vladivostok, Villepin à Valparaiso, Ségolène à Oulan-Bator, on n'en serait pas là.

Les autres rats n'ont pas encore compris que leur tour viendra, et le roi des Rats ne sait pas encore qu'il sera traité comme il ose traiter les autres. Là, il y aura des pleurs et des gémissements.

2 commentaires:

Matthieu 22, 1-14 a dit…

Alors le roi dit aux servants : “ Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents. ...

François a dit…

C'est exactement ce qui lui arrivera.
Merci d'avoir précisé la référence.