vendredi 14 mars 2008

Salon du Livre

Rendez-vous "incontournable" de la saison parisienne, le Salon du Livre a été inauguré hier par le président d'Israël Shimon Pérès et Mme Christine Albanel, Ministre de la Culture des Résultats.

Israël est en effet l'invité d'honneur, ce qui a pour principal effet une fouille à l'entrée du niveau de celles des aéroports américains.

A part ça, c'est toujours le même entassement de stands, des rangées A à W, et de 1 à 97. On peut y aller au hasard, ou systématiquement, on est sûr de se perdre. Gallimard est en M80, le Seuil en K74, Grasset en M52 : ils se toisent de leurs stands super-clean.

Heureusement, il y a le Chat! Une excellente expo du Chat, avec Philippe Geluck à l'entrée! Des dessins inédits ("Quand on vit vieux, on est mort moins longtemps!"), des objets (du caviar de poule), des tableaux! Au stand Télérama M21, ils vendent le numéro spécial 25 ans de Chat!

Je passe devant Mazenod sans m'arrêter, de peur de flancher. De même chez Robert Laffond, face à tous les "Bouquins". Un oeil irrité devant les stands régionaux (la Corse, la Bretagne, l'Aquitaine, l'Alsace, les DOM (avec le soutien du sous-ministre), etc), bien qu'il y soit hébergé des éditeurs locaux intéressants. Mais la Corsitude, la Bretonnitude, l'Alsacitude, la Pacaïtude, l'Ile-de-Francitude...

Un rigolo m'arrête et me donne un tract "le 11 septembre 2001 pour les nuls" : il a tous les bouquins qui explique que c'est Bush qui a fait péter les tours jumelles du WTC. Je l'encourage, parce que le contraire serait impossible. Il est ravi, à tous les sens du terme.

Des rigolos, il y en a bien d'autres : celui qui édite des livres d'heures tout enluminés, brillants d'or à la feuille, et au prix du lingot. Celui qui fait des "nano-livres" 2 x 3 cm, en police de 1. Ceux qui ont des tonnes de mangas, et plein de djeunes autour.

Et puis les spectacles : France-Culture enregistre un débat (les auditeurs s'endorment sur leurs chaises), France-Inter aussi. Au stand SNCF (parce qu'on lit dans le train...), ils font lire des livres à des pékins. Original : au lieu de râler quand le TGV est planté, vous n'avez qu'à emporter un pavé de 800 pages. Tiens, Guy des Cars a fait un "dictionnaire amoureux des Trains"!

Finalement, j'ai craqué, et je rentre lourdement chargé. Je n'irai pas l'an prochain!

2 commentaires:

Albert a dit…

Dommage que vous n'ayez pas craqué pour le livre de David Ray Griffin sur le 11/9. Cela vous éviterait peut-être des jugements à l'emporte pièce.:-)

François a dit…

911 : je le raconte comme ça, parce que le type qui tient le stand est réellement "allumé", délirant au sens psy.
Si on veut nous convaincre de la théorie du complot, il faudrait plutôt mettre en avant, à mon avis, des gens sensés, sérieux.
Des bouquins : allez voir son site www.reopen911.info