lundi 28 avril 2008

L'Autriche et l'autruche

Ce qui est bien, c'est que les journaux TV ne parlent que des faits divers. Entre 2 faits divers sanglants, on a droit à M Xavier Bertrand venu expliquer sa politique sur les retraites.

Encore un violeur assassin récidiviste qui tue une jeune fille : MAM assure qu'elle fait une enquête sur les dysfonctionnements du fichier des violeurs : ils ont fiché 700 000 personnes, mais pas la bonne (si je puis dire).

J'en ai assez. Ca fait 6 ans qu'on a une politique très sécuritaire, qu'on paie des amendes radar pour équiper la police. Le ministère de l'Intérieur a tous les budgets qu'il demande. On a une loi répressive par an. Et on continue. On va être filmé 300 fois par jour, comme en Angleterre. Et les jeunes filles continuent de se faire assassiner dans le métro, le RER, les faux taxis (il doit en manquer d'officiels, mais c'est un autre sujet).

On nous a parlé de résultats, et on a donné tous les moyens. Moyennant quoi, on n'a pas les résultats. On va refaire une loi, renforcer la police : comment s'y opposer, vous ne voudriez pas que ce soit votre fille, hein?

J'ai peur, parce que je pense qu'il y a une erreur de fond. La répression n'est pas suffisante, et se révèle impuissante. Il manque la prévention. Elle ne se voit pas, ne justifie pas les budgets, comme en médecine. C'est la Justice qui est responsable : elle n'a pas de moyens, elle punit mais ne prévoit pas l'avenir. Elle s'en lave les mains. Voir le rapport de la commission Outreau, enterré comme un vulgaire rapport Attali. Et ça a l'air de les arranger.

Pourquoi l'Autriche? Encore un père indigne qui a enfermé sa fille dans une cave pour la violer pendant 24 ans : le génie de l'Autriche est d'avoir réussi à nous faire croire que Beethoven était autrichien, et que Hitler était allemand.

Le génie (?) de NSS est de nous faire croire que les jeunes filles violées par des récidivistes le sont par manque de policiers, alors que c'est par manque de Justice. Et de ne pas s'attaquer aux vrais problèmes pour des motifs purement électoraux. L'autruche.

5 commentaires:

le hongrois. a dit…

et pour faire de la prévention, le tueur (récidiviste) de la scandinave, fallait:
le castrer
le flinguer
l'interner
l'envoyer en autriche?

Le serbe a dit…

Le flinguer.

François a dit…

Le président du conseil des ministres et président du conseil supérieur de la magistrature n'a qu'à se demm...der.
Il s'est fait élire pour ça, en nous montrant les victimes (ou leurs parents).
Alors il réussit, ou il démissionne.

Martel de la Madeleine a dit…

Pas complètement faux votre article.
Pourtant, je ne vois pas en quoi le fait de payer des flics pour jouer au foot avec des racailles ferait avancer les choses!
Pouvez vous nous expliquer ce qu'est la police de proximité pour vous?
Concrètement j'entends (ne me dites pas "nouer des liens avec les habitants issus de zones sensibles"...).
Les flics ne sont pas des assistantes sociales. Si des racailles sont en mal de reconnaissance, qu'ils aillent pleurer chez leur mère (pour reprendre une expression qui leur est chère!)

François a dit…

Je n'ai pas parlé de la police de proximité, mais je pense effectivement qu si elle avait pisté ce type -qu'elle savait dangereux- au lieu de garder nuit et jour l'hotel particulier de Carla dans le 16ème, ça ne serait pas arrivé.
Autrefois, la police de proximité, c'était la Gendarmerie dans les campagnes : elle savait tout.
La police des villes "faisait" les bordels, les tripots, avec des "indicateurs". Ca ne marche plus.
Conclusion : on met la Gendarmerie sous commandement des policiers.
Et des jeunes filles se font assassiner.
Je ne vois pas le rapport avec le foot, si ce n'est, marginalement, un moyen de savoir "tout" ce qui se passe.