samedi 21 juin 2008

Bois de justice

Vous avez peut-être remarqué cette photo de la GUILLOTINE installée dans un port de Vendée.


Repentance ? Il y aurait de quoi : ils ont construit un port de plaisance sur une dune, plus exactement en plantant des jetées de blocs et de béton sur une plage de sable. Avec financements de la mairie, du SIVOM, du Département, de la Région, de l’Etat et de l’Europe, selon les méthodes qui assurent un peu d’activités à un maximum de fonctionnaires.

Le port est plein de bateaux vides, ce qui justifie l’opération. Mais les courants ont été déviés, et en aval, les dunes sont rongées, la mer passe par-dessus pour peu qu’il tempête. Bientôt, l’arrière pays, un marais plus bas que le niveau des hautes eaux, sera noyé. Encore merci pour nous.

Les grands travaux ont commencé : des enrochements pour remplacer les plages, des piliers de bois pour fixer le sable. L’Etat s’est désengagé de la protection des côtes (ce qu’il appelle faire des économies), et c’est au Département de se débrouiller.

A la fin de l’hiver, il faut se rendre à l’évidence : la mer a gagné. Elle gagnera toujours.

Bref, ils ont sans doute décidé de punir les coupables. Nous ne célèbrerons pas le 14 juillet 1789 (horreur !), ni celui de 1790 (fête de la Fédération –messe célébrée au Champ-de-Mars par Mgr de Talleyrand), non, nous passerons directement à Thermidor 1794, pour en finir avec tous ceux qui font régner la Terreur administrative sur notre pays.

La fête aura lieu sur ce port emblématique. Les exécutions seront suivies d’un feu d’artifice.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Une guillotine en Vendée, j'y crois pas!