dimanche 29 juin 2008

Suppression de la pub dans le métro

Il n'y a rien de plus déprimant que la publicité dans le métro, et les associations anti-pub, qui mènent régulièrement des opérations punitives, ont obtenu l'oreille du gouvernement par la belle-soeur d'un conseiller spécial influent de l'Elysée.

La difficulté est essentiellement que ces personnes, utilisant leurs voitures de fonction, n'ont aucune idée de l'ambiance du métro, sans parler de son prix.
Mais enfin, les pub pour le Très Bon Marché déplaisent à ceux dont le pouvoir d'achat ne dépasse pas des sommets. Les voyages (ciel bleu, cocotiers) font un peu provoc. Les concerts d'André Rieu au grand stade de France n'apportent rien à la culture, et j'en passe.
Quant aux pub Carrefour, etc, elles se reporteraient utilement sur les chaînes privées, dont la pérennité et la rentabilité sont indispensables au fonctionnement de la démocratie.

Deux thèses s'affrontent :
- les premiers voudraient l'interdiction totale de la publicité, financée par une taxe sur les grues. En effet, les grues servent à construire des logement, où habiteront des gens qui utiliseront le métro. On décorerait les stations avec des tableaux provenant des réserves du Louvre. Ou, par exemple, la Joconde serait installée dans une niche, entre Louvre et Palais Royal, et les japonais, passant et repassant devant, créeraient un trafic supplémentaire.

Devant les vives réactions de certains lobbies des Travaux Publics, également bien introduits, une nouvelle idée s'est fait jour : le Mécénat.

- chaque station serait confiée à une entreprise ou une association, qui prendrait l'entretien à sa charge. En échange, elle pourrait proposer le nom de la station, et retrouverait en image de marque une compensation à ses frais. Pas de pub, seulement de la commonication institutionnelle.

Évidemment, les stations les plus prestigieuses sont déjà réservées : Georges V par Louis Vuitton, Général de Gaulle par Aéroport de Paris, Concorde par Hotel Crillon.

Les possibilités sont nombreuses : La Motte-Piquet Grenelle par RueDuCommerce.com , Villiers par Puy du Fou, Plaisance par Benneteau, Maubert par Mutuelles Associées, Glacière par Miele, 4-septembre par 6-mai-2007 (Station de l'UMP), Hôtel de Ville par BHV, etc.

L'arbitrage devrait intervenir cette semaine, pour une lise en oeuvre en septembre.

3 commentaires:

leon pomaré a dit…

il parait que Marie Georges Buffet a pris une option pour Stalingrad; "Ni putes ni soumises" pour Pigalle,Boutin pour Abbesses (ce n'est pas loin),Ségo veut bien sûr le Palais (royal).
bon je laisse les excellents lecteurs de ce blog se déchainer pour trouver d'autres clients à cette excellente initiative de privatisation des stations de métro.

Benoît a dit…

Tati pour Barbès.
John Deere pour La Fourche.
François Fillon pour Ternes.
Afflelou pour Iena.
L'armée française pour Muette.
Chanel pour Jasmin.
la Reine d'Angleterre pour Cambronne (facile).
La CFDT pour Convention.
Ségo pour Port-Royal, et non pour Pas-les-Royal, déjà pris par UMP.
Tout le gouvernement : "rue des Boulets".

Martel de la madeleine baron de jouvencel a dit…

Javel pour ma femme de ménage
Rue du Bac pour Acadomia
Charonne pour Ariel
Villejuif pour les cols roulés
Rue de la pompe pour Nike
Stade de France pour Air Algérie
Parmentier pour les Pringles
Bourse pour les monocouilles

y'en a plein d'autres, mais je deviens de plus en plus vulgaire...