mercredi 16 juillet 2008

Petits trafics entre grands amis

Je ne sais par où commencer, du plus risible au plus odieux….

Le pire est sans doute l’abandon du Liban à la Syrie, gage donné à la sécurité d’Israël, par glaciation et islamisation douce du front Nord. Bush et Israël l’avaient rêvé, Sarkozy l’a fait. Les maronites en feront les frais, et bien on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, hein ?

Le plus risible : peut-être Tapie, qui va récupérer 40M€ de l’Etat, après avoir payé ses dettes, notamment à l’Etat. Vous allez me dire qu’il va payer l’ISF : mais non ! Grâce au « bouclier fiscal », lui qui ne gagne rien, sauf peut-être le RMI, va être remboursé. Il est vrai qu’il avait appelé à voter Sarko il y a 18 mois. Trahir plus pour gagner plus, il fallait y penser.

Vous vous sentez bête, non ? Pas tant qu’un député radical de gauche (entre beaucoup d’autres) soumis à forte pression pour voter la mini-réforme de la Constitution. A quelques voix près, une piscine, un poste au Conseil d’Etat, un emploi d’ambassadeur, ça peut faire la différence. D’autant plus que les représailles peuvent être massives contre les réfractaires. Pauvres d’eux !

Mais ceux qui rient, ce sont les actionnaires de Suez. Suez, la compagnie des eaux sales et usées, spécialiste du curetage des égouts et des marchés des collectivités locales, grand pourvoyeur de fond du RPR, avait failli être « victime » d’une OPA des italiens. « Le Patriotisme économique » a été promulgué par M de Villepin, qui l’a marié, contre la promesse de M Sarkozy, avec GdF, pour éviter le nettoyage des comptes et le retour à une normalité des affaires. Villepin l’avait promis, Sarko l’a fait.Longue vie à Suez, à ses actionnaires et à ses mécènes.

Les plus tristes sont les militaires, mais ils en ont vu d’autres. Leur chef Georgelin, qui a laissé démissionner le général Cuche, a dit que le malentendu était levé. S’il le dit… Le mal est fait, et il sera long à guérir : une génération, je vous l’ai déjà dit.

Maintenant, c’est le tour de France : va-t-il faire une étape, comme l’an dernier, pour les doper ? Il ira à Pékin, comme prévu, ça c’est sûr. Les français s’en fichent, au point où qu’on en est : ils comparent les prix des moules-frites à Malo-les-Bains. Merci Dany!

PS : Fillon soigne son mal de dos : c’est psychosomatique, il en a « plein le dos ». Gare aux entorses, avec son casse-pied national Duracell…

3 commentaires:

bof a dit…

les cloportes peuvent méditer. Avec un peu de bon sens ils finiront par piger mais la route est longue...

doucefrance a dit…

Bravo et merci pour votre chronique de notre France sarkozysée.Il faut dénoncer sans relache l'imposture du guignol car ce n'est pas un président comme les autres ; avec lui , nous sommes dans la stérilité et, ce qui est nouveau, dans la trahison.

bof l'anonyme a dit…

alors quoi toujours personne pour proposer la séparation
entre la maconerie et l'état?