vendredi 8 août 2008

8/8/8 à 8.08 pm, Pékin, cérémonie d'ouverture

Ben, c'était bien ce qu'ils ont fait, les chinois, pour leur fête d'ouverture.

Côté pipeule, c'était correct : Albert de Monac' avec Charlène (la suite dans Coins de Rue), le Princesse Anne et son palefrenier (le cheval n'a pas pu entrer), Felipe des Asturies avec sa señora, et bien d'autres.

Des chefs d'Etat à ne plus savoir où faire une révolution. Poutine (qui se prend pour le Président de la Russie, on s'en doutait) et son garde du corps. Karzoï. Bush et sa Laure, et avec ses jumelles (il avait enlevé les bouchons protecteurs); Et Lui! Avec Accoyer! Et avec le petit Louis "Bonne chance, mon papa". Pas de chance que c'était son WE de garde, il a été obligé de l'emmener, Cécilia aurait pu faire un effort.

Et des chinois partout! 91 000 dans le stade, au moins 15 000 pour le spectacle, près de 700 athlètes. Et sans compter ceux qui sont dans les coulisses...

Mais c'était très beau. Les tambours de cuivre (500?), les rameurs (1000?), les bonhommes qui s'allumaient (2000?), tout ça pour une belle rétrospective de la Chine quadrimillénaire. Ceci dit, rien sur Mao, la Longue Marche, la révolution Culturelle, le petit Livre Rouge, rien.

Le plus bluffant, après l'allumage de la flamme, a été "la machine à écrire en chinois". Imaginez un carré de cubes (1000?) frappé de caractères chinois, qui montaient et descendaient, formant des vagues, des ronds dans l'eau, puis des caractères signifiant "harmonie", etc. J'en étais à me demander comment ils avaient programmé les ordinateurs avec des formules de Cauchy, et les pompes pour faire marcher tout ça, quand brusquement, des petits chinois tout rigolards sortent de chaque boite! Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, et qu'on a à sa disposition plein de petits chinois rigolards?

Le défilé des délégations a été moins bien que celui du Voyage à Reims, de Rossini, mais plus long : 2 heures. Je ne sais comment ils ont pu trouver 204 petites chinoises monozygotes pour porter les pancartes, mais elles étaient vraiment pareilles. Ceux qui les ont draguées (les américains, je les ai vus) ne sont pas prêts de retrouver chacun sa chacune.

Les Grecs passent en premier : normal, une expérience millénaire nous a appris qu'il vaut mieux avoir les Grecs devant soi, plutôt que derrière. Ensuite, c'était par ordre alphabétique, en chinois! Autant dire au hasard, mais il a fallu quand même séparer les Corées, pour pas qu'ils se disputent. Poutine a eu un oeil mauvais pour les Géorgiens, un sourire carnassier sur la Bela-Rus, l'Ukraine, les Baltes, et tous les Troudukistans. Sarko a fait la gueule à l'Irlande. Bush a applaudi les Irakiens. Les Chinois ont été polis, sans plus, devant Taïwan. Les Qatari avaient la photo de leur Sheikh, en plus de leur drapeau. Les français avaient une dégaine à la Borsalino, mais les femmes semblaient enceintes, avec leur grosse ceinture rouge.

Ce qui est amusant, c'est que les athlètes prennent tous des photos d'une main, en téléphonant de l'autre. Même les chinois...

Et puis des feux d'artifice! En veux-tu, en voila! Ils arrivent à faire des ronds dans le ciel, des anneaux olympiques.

Je ne veux pas critiquer bêtement, mais avec toute cette fumée, et la torchère de puits de pétrole qui leur sert de flamme olympique (ils ont dû construire un gazoduc rien que pour elle), ce n'est pas demain qu'ils vont régler leurs problèmes de pollution.

On ne va pas critiquer un quart de l'humanité, hein? mais quand on les voit, on se rend compte que ça fait beaucoup, beaucoup de chinois. Et moi? Et moi?

Belle victoire pour le Parti Communiste Chinois!

6 commentaires:

leon4 a dit…

les chiffres me font réver: 91000 chinois ds le stade! ca fait l'équivalent de 2000 bus, ou deux cents avions gros porteurs.
ou deux fois l'effectif total de la marine nationale française.
ca me fait peur...

Anonyme a dit…

et des milliers de pompom girls qui se dandinaient à n'en plus pouvoir...

Martel de la Madeleine, baron de Jouvencel a dit…

Le poids de la Chine...

leon4 a dit…

martel,
pas ça, pas vous, pas ici...
c'est comme les chinois..8/8/8 à 8:08:le choix dans la date...

benjin a dit…

Oé Léon et Martel,je pense faire un petit détour et arriver à pied par la Chine...

Pouic-Pouic a dit…

Léon, martel, benjin : attention à ne pas voter nul, glisser sur le lac ou chercher à pousser la lune...