jeudi 14 août 2008

Ah les vacances!

C'est génial, on est au mois d'août, et il y a les Jeux Olympiques.

Pendant qu'on attend au petit matin une nouvelle médaille tricolore, en pêche à la ligne ou en n'importe quoi, on apprend que les Chinois ont bidonné les images de l'ouverture des jeux : c'est une SSII qui a fabriqué les feux d'artifice qu'on a vus! Avec effet de brume, mouvement de l'hélicoptère, du vrai Pixar.. Quand je vous disais qu'ils étaient bons, ces chinois.

La trêve olympique, c'est Poutine qui la fait. Odieusement agressée, la Russie a dû se défendre : c'est ce qu'il ressort des infos qu'on reçoit. Heureusement, grâce à notre Daladier National, intrépide petit télégraphiste entre Moscou et Tblissi, la paix est revenue : la paix Russe, aux conditions russes, sous contrôle de la Russie. Poutine "Grozny" a vaincu le petit Saakachvili. Qu'on se le dise, à Kiev, à Vilnius, Tallin, Riga, et Chisinau!

Mais, ce n'est pas tout ça : le pétrole baisse (un peu), l'inflation recule. C'est aussitôt annoncé par ce qui nous sert "d'information" comme une grande victoire du pouvoir d'achat! C'est un peu osé comme argument, mais, comme disait le regretté Goebbels, plus c'est gros, mieux ça passe.

Et pour vous distraire de ces nouvelles plus ou moins bonnes, je vous raconte cette anecdote vécue dans un magasin d'autoroute :
Toilettes côté messieurs, tous très occupés sur la partie droite, car c'était bondé. Une dame, fière sur elle, espadrilles à talon compensé et à la mode, pantalon corsaire, fines lunettes dorées, cheveux courts, genre dame de la Poste ou chef caissière chez Prisu, entre chez les messieurs, s'avance de 2 pas.
"Patrick! Patriiiiick! Paaaatriiiiiiick!"
Silence... Elle ressort, dépitée.
Alors une voix sourde, exprimant toute la misère du monde et l'absolu du désespoir, sort d'une cabine à gauche : "Ah, c'est pas vrai! C'est pas vrai! On peut même pas ch... tranquille..."

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors vous avez vu Bruel !!!!!

Comment il était ?

Anonyme a dit…

erratum ben guigui

leon a dit…

ca, c'est du vécu.On sent Zola derrière la plume . Cette suave solitude béate et presque mystique du mec au chiotte, perturbée par l'intrusion sonore et grossière de son laidron...la descente aux enfers. Du bonheur céleste du trone à la replongée brutale dans le réel..
Pauvre Patrick;merci François pour ces lignes compassionnelles ou nous avons pu ressentir votre grand coeur et votre sollicitude pour cette ame blessée.

Jacques a dit…

Dites Maurice Benguigui, ou Patrick Bruel, mais pas Patrick Benguigui.
Tous les Patrick ne sont pas des Bruels, etc.

Quand à l'affaire en question, Léon, ne trouvez -vous pas que cela justifie le divorce, la répudiation, ou en cas de refus par le pape, le meurtre?

marine a dit…

moi je constate que dans votre histoire François, seule la chute (pipi caca ) a retenu l'attention de vos lecteurs!
pauvre France, l'inflation, poutine etc...Ils s'en f...
Au secours papa....

hey bulldog a dit…

puisque c'est presque la rentrée un petit cartoon pour mettre du baume au coeur :

http://www.youtube.com/watch?v=5elfn069zPc&NR=1

leon a dit…

pour Jacques
tout, elle mérite tout:le divorce, la répudiation et le meutre.