lundi 18 août 2008

SS Jean-Paul II

Sa fin a été édifiante.

Il demande aux cardinaux de la Curie, de sa voix devenue faible, de faire venir, à ses côtés, un médecin et un avocat.

Les cardinaux sont choqués. Un médecin? Mais vous avez le votre, qui vous est tout dévoué. Un avocat? Votre héritage est spirituel, et un avocat n'a pas sa place ici en ce moment ultime...

Le Pape insiste, et dans un souffle dit : "Je veux vivre ma mort comme Jésus....entre 2 voleurs!"

Celui qui m'a raconté cette histoire en me faisant promettre de la publier sur ce blog, se reconnaîtra. Qu'il en soit remercié.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

tc'était un notaire à la place du médecin! Je ne connais pas de médecin - voleur !

leon4 a dit…

celui qui vous raconté ça n'a pas de blog à lui?
donc c'est l'autre...autodérision des toubibs?

François a dit…

Ah....nonyme : vous vous êtes reconnu! Oui, dans l'original, c'était un notaire et un avocat, mais c'est le droit imprescriptible de l'auteur d'introduire des éléments de fiction, à sa guise.
Vous ne connaissez pas de médecin-voleur, moi si, surtout en Italie!

Anonyme a dit…

Est-ce le bitterois qui est visé?

Anonyme a dit…

A Anonyme : demande donc à Anonyme!