dimanche 9 novembre 2008

Marseillaise à l'usage des footeux

En ces jours de commémoration nationale d'une guerre qui n'a plus de survivant, où on chante la Marseillaise, et en période de matchs de foot amicaux où on la siffle, M Hortefeux, ministre de l'Intégration Nationale et des Expulsions, veut expliquer les paroles de la Marseillaise à l'usage des publics de Stade.
C'est bien naturel, car ses paroles sont très "connotées" levée en masse de 1792, dont plus personne n'a entendu parler, et sa musique est une marche entraînante que les marseillais avaient piqué alors à l'Armée du Rhin pour se donner du courage en marchant vers Paris faire la peau des ci-devants.
Maintenant les marseillais montent au Grand Stade en bus ou en TGV, boivent de la bière et chantent des paillardes.
Il y a donc un décalage culturel que M Boutefeux veut réduire.

1er couplet :
Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
--Ca veut dire : les Français, on va gagner, et on va faire la fête. Les Français, ce sont ceux qui sont de la Patrie, ils ont donc des papiers. Ceux qui n'ont pas de papiers ne sont pas de la Patrie, et doivent être explusés (du stade dans un premier temps). Ne pas confondre Patrie et partie de foot. Siffler la Marseillaise veut dire qu'on veut que les autres gagnent, et qu'il n'y aura pas de fête, c'est donc interdit.

Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé, (bis)
-- bien comprendre : l'étendard sanglant de la tyrannie est levé contre nous. On le bisse pour justement bien comprendre. Les maillots des français sont en bleu, les autres d'une autre couleur, parfois rouge. Mais avec quelques tatanes aux crampons, ils seront bientôt rouges aussi. C'est pour cela qu'on dit que leur étendard est sanglant. La tyrannie renvoit à celle des sponsors du camp opposé, qui ont mis leurs étendards partout (on dirait maintenant leurs logos, leurs bannières publicitaires, etc)

Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
--dans les campagnes : en effet avant chaque match, il y a des campagnes de publicité faites pour nous démoraliser, lancées justement par les sponsors des visiteurs. On ne se laisse pas prendre à ces intimidations. Vous remarquerez qu'on les traite de soldats, comme si on faisait une petite guerre, alors que ce n'est qu'un match amical, où seul le meilleur gagnera. Et ils mugissent, ce qui veut dire qu'ils émettent le cri du taureau ou des boeufs. Ah les vaches!

Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !
--Non seulement, ils viennnent pour marquer des buts, mais en plus ils veulent égorger vos gamins et vos femmes, mais on ne dit pas "femmes", mais "compagnes", parce qu'en République, on a le droit de se pacser, de divorcer ou de concubiner comme on veut. C'est un grand progrès, c'est pourquoi il ne faut pas siffler.

Refrain
Aux armes, citoyens!
--Pour autant, vous n'avez pas le droit de venir avec des carabines, ni même des bouteilles de bière (seulement des canettes). Il s'agit donc de banderoles, de criquets, de sifflets propres à énerver les adversaires pendant leurs attaques. Les citoyens sont tous ceux qui regardent le match, les soldats ceux qui le jouent : ce sont les mots du temps.
Formez vos bataillons
-- Mettez vous bien ensemble, pour faire plus de bruit. Les vrais supporters choisissent bien leur endroit. Faites des holas, et surtout plus de bruit que les autres.
Marchons, marchons !
-- Cest symbolique : il faut rester sur place, comme les réformes de M Fillon.
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons !
-- le sang de nos adversaires est forcément impur, et est destiné à abreuver nos sillons. On se perd en conjectures sur le sens de cette phrase, mais il ne faut pas siffler pour autant.

On ne chante plus hélas ce dernier couplet, dit couplet des enfants, et c'est bien dommage pour instruire nos jeunes cerveaux.

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus,
--ce n'est qu'à moitié vrai, car seule la moitié des départs en retraite sera remplacée. La variante est donc de pousser dehors tous les gens de plus de 45 ans, ce qui fait de la place pour des jeunes moins bien payés et précaires. C'est une importante avancée pour la productivité, que nous devons soutenir, et le gouvernement s'y engage.

Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
-- Oui, de la poussière, il y en a, car on réduit les frais de fonctionnement, donc de nettoyage. Il n'y a là rien que de très normal. La trace de leurs vertus doit se comprendre par les avantages acquis qu'ils nous lèguent, la dette, et les hors bilans qu'il faudra bien que les jeunes paient.

Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
--à l'époque, on enterrait les gens 2 par 2 pour économiser le sapin

Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre
--fine allusion à Domenech qui promet toujours que la prochaine fois il va gagner. Il est permis de siffler Domenech, qui finira bien par se marier.

7 commentaires:

Simon la sirène a dit…

Trés belle explication de texte pour ce beau chant qui nous donne un frisson dans le dos quand on l'entend chanter par Ségolène.L'internationale et la Marseillaise; ce sont vraiment deux hymnes qui ont changé la face du monde. Avec la Hatikva, bien entendu.

leon4 a dit…

pour simon la sirene: vous ne seriez pas un Troll, (cf un message précédent de françois), avec votre reférence à la Hatikva?
Avec vous, Godwin va encore avoir raison rapidement!

Martel de la madeleine, baron de Kronambourg a dit…

Bonne fête à tous les Léon !
Spécialement au 4ième !!!
Le meilleur pour la fin, comme dans toutes les familles!!!

Pour la Marseillaise et le sport en général, le mieux c'est d'oublier les 2 premières mi-temps, et se consacrer uniquement à la troisieme... C'est ce que je fais, et ca marche plutot bien...on est jamais déçu!

Simon la sirène a dit…

???? je n'ai pas eu l'impression d'être hors sujet et encore moins d' aborder un sujet polémique
Peut-on encore s'exprimer ? Le troll n'est-il pas en fait une invention nosologique pour faire taire les indésirables ?

Hugues le Bibi a dit…

C'est nul le foot.

Miscellanus a dit…

La Marseillaise c'est pourri d'abord!
Pour me mettre en accord avec ce blog je dirai donc vive l'internationale!

slobodan a dit…

Miscellanus, il y a une énorme différence entre la Marseillaise et l'internationale. Je ne crois pas que ce blog défende cette dernière.
Maintenant,ce blog, c'est comme la France, s'il ne vous plaît pas, quittez le.