jeudi 1 janvier 2009

Bonne année 2009, mes très chers...

...mes très chers lecteurs de ce blog, trolls exclus!




L'an dernier, j'espérais pour 2008 la démonstration, enfin, de la conjecture de Riemann...Ce sera pour une autre année. Mais on a trouvé, à Nantes!, un fragment d'une partition de Mozart, peu intéressante il est vrai.

Pour le reste, on a eu la joie de faire la connaissance de M Kerviel, puis de M Madof. On a appris l'existence d'une banque appelée Fortis, une autre Natixis. On connaissait déjà les Caisses d'Epargne, que l'on croyait sérieuses : ils ont dû recruter des jeunes et virer les vieux.


Rien de très nouveau dans tout ça, sinon les ordres de grandeur.
Je vous laisse méditer cette phrase, entendue hier vers 20h, et qui me laisse dans une profonde perplexité : "Je veux que les mêmes causes ne produisent plus les mêmes effets".



C'est ce que j'ai cru comprendre. Si c'est bien vrai, c'est alors l'ordre de grandeur de la connerie qui a changé.

Le même orateur semblait aussi ne pas connaître les nuances de la place de l'adjectif : "un "monde nouveau" lui est synonyme de "un nouveau monde", comme un homme petit est un petit homme.



Tout ça commence bien! On n'a pas fini de s'amuser! Vous pouvez commencer à vous entraîner au lancé de chaussures, taille 42 fillette.

Et puis, depuis hier soir, les gendarmes dépendent de l'Intérieur! Quelle chance pour eux! Et pour nous donc!

Amusez-vous bien! Soyez heureux! Répandez le bien autour de vous! Enrichissez-vous en travaillant! Et travaillez plus : c'est le grand secret!

Ah oui : on a fait aussi connaissance avec Jeff Koons (je vous en reparlerai peut-être) à Versailles. Vous ne m'auriez pas cru : je vous ai mis quelques photos! Enjoy!

9 commentaires:

Slobo le nouveau milicien a dit…

Ce n'est pas un monde nouveau que nous souhaitons pour cette année, mais un ordre nouveau, empreint de références catholiques et nationales, où la dignité de l'homme sera remise au centre des débats, évidemment pas au sens bolchévique des droits de l'homme.
Bonne année et bonne santé pour 2009!

Josette a dit…

Non, Slobo : pas de "références catholiques", mais des "valeurs chrétiennes"!
Pas de références "nationales", mais une conscience sociale(pas socialiste-nationale non plus). C'est à dire solidaire.
Un nouvel ordre, non pas un "ordre nouveau", mais un ordre fondé sur la Justice.
Des doits pour tous les hommes.

leon4 a dit…

"des droits pour tous les hommes"? c'est à dire, Josette?
ce qu'il faut, ce n'est pas de "défendre les droits de l'homme" (l'animal en a aussi..), mais "préserver les droits de Dieu en chaque homme". Et là tout est dit. Je ne saurais trop conseiller la lecture de "Histoire des idées politiques", de Jean Rouvière, sur ce sujet.
par ailleurs, je ne vois pas en quoi une "conscience sociale" serait exclusive d'une "réference nationale". Les valeurs éternelles de la France englobent une dimension sociale, que diable!
et que viva Slobo!

Simeone a dit…

Les français ont le droit surtout d'avoir des dirigeants honnêtes, consciencieux, qui ont le souci de la dignité humaine.
Quant à Slobo, voulait-il parler de la contre-révolution nationale et catholique ? Là, je lui conseille le bouquin du Colonel Chateau-Jobert.
Bonne année et bonne santé pour 2009! Si Dieu le veult !

Slobo a dit…

Je pensais plutôt au colonel de La Rocque. (Lire "Service public").
Pour Josette: les valeurs catholiques n'englobent-elles pas les valeurs chrétiennes?
Pourquoi ne pas avoir de références nationales? C'est interdit? Est-ce un péché?
La conscience sociale solidaire nous a conduit à l'assistanat le plus complet (RMI, CMU, prestations en tout genre,...) et aux explications les plus bidons.
Je ne dis pas que cette solidarité ne devrait pas exister (bien au contraire), je dis simplement qu'à tout droit correspond des devoirs. Quand vous êtes au RMI, votre devoir n'est-il pas d'essayer de vous réinsérer? Quand vous touchez des prestations de la CAF (c'est mon cas), vous essayez d'élever vos enfants le mieux possible, sans les laisser traîner dans la rue.
A tout droit donc, des devoirs.
Je persiste donc: l'ordre nouveau que j'espère sera fondé sur le travail, la famille et la patrie. Si ça vous rappelle quelque chose, reportez vous au colonel de La Rocque, inventeur de la formule (in Service public, 1934) qui lui a été volée par Vichy.
Quant aux grands chefs politiques et économiques, qu'ils se rappellent aussi qu'ils ont plus de devoirs que de droits, puisque leurs décisions pèsent sur la vie des autres.
Sarkozy, Strauss-Kahn, Kerviel, Le Lay, Chirac, Royal, BHL, Voynet, Cohn-Bendit, Collard, Jospin, Cauet, Flosse pour Léon4, Larchet, Lang, Debouze, Breton, Fabius, Vergès, Aubry, n'en jetez plus ... vite, l'ordre nouveau.

ehud a dit…

je remarque avec plaisir que les préceptes régissant ce blog ont bien été respectés...slobo ne manque pas d'humour.du moins, je l'espère...

Chateau-Jobert, de la Rocque...certes, pourquoi pas.Quitte a avoir des lectures aussi orientées, vous ne pourrez m'en vouloir de préferer Zeev Sternhell...

François a dit…

Et bien, les photos de Koons vous ont fait le même effet que si vous aviez fumé de la moquette!
Moi, le nationalisme me va bien, quand il est réduit à des querelles de clocher. La France, c'est pour moi le domaine royal en 1152. Sans tout ce qu'on a volé ensuite, par guerres, marchandages, mariages, etc. Donc, sans les bretons, sans les ch'tis, sans les corses surtout, sans la langue d'oc, sans les alsaciens-lorrains (combien de morts pour les reprendre?)

Slobo a dit…

900 par jours pendant 4 ans.
En serions-nous encore capables?

Slobo a dit…

pour Ehud: comme vous avez de saines lectures, vous me permettrez de préciser que le colonel de La Rocque n'a jamais été fasciste, a résisté au nazisme qu'il a dénoncé bien avant la guerre et a été déporté en Allemagne. Ceci étant, cela ne lui donne pas un paseport de personne fréquentable, ni de diplôme de démocrate, car seul un petit nombre de journalistes et d'historiens peuvent se permettre d'en décerner.
Vive la pensée unique.