jeudi 29 janvier 2009

Evêques

Bon, j'ai dû employer la bombe atomique pour débarrasser mon blog des attaques "frontales" et intégristes de tout poil.

Je vous recopie aujourd'hui le simple blog de Bruno Frappat dans la Croix.

A lire, de bout en bout: le communiqué de la conférence des évêques de France "à propos de la levée de l'excommunication" (il est sur le site de la Croix). Cela fait plaisir et cela fait du bien quand les évêques s'expriment nettement, sans tourner autour du pot.

Quand ils évoquent les déclarations "inacceptables et scandaleuses de Mgr Williamson". Quand ils précisent que "la levée de l'excommunication n'est pas une réhabilitation". Quand ils écrivent que "en aucun cas, le concile Vatican II ne sera négociable". Quand ils terminent par un soutien "aux prêtres, diacres, religieux et laïcs qui composent l'Eglise catholique en France et animent fidèlement les communautés chrétiennes vivantes et proches des hommes de ce temps".
Et oui: "de ce temps" et pas d'un autre temps, rêvé, magnifié par les illusions de la nostalgie, et d'une "chrétienté" elle aussi plus fantasmée que jamais réalisée. Messeigneurs les évêques de France, parlez-nous souvent comme cela!

Surpris comme nous, les évêques ont mis un peu de temps à réagir, mais ils sont clairs. les propos de monsieur Williamson les ont aidés, certes, mais il n'y a pas de hasard.

Il faut cependant rester vigilant, le risque étant que le Pape et la Curie attendent que "ça se tasse" pour avancer encore d'un pas. Ce que j'attends : que la FSSPX fasse sa soumission au pape et accepte tout le concile, que ses membres se déterminent par rapport à ça, et qu'on n'en parle plus. Et ça ne me gène pas qu'un groupuscule reste dehors, dans les poubelles de l'Histoire, avec les Vieux-Croyants, l’Eglise Vieille-Catholique de l’Union d’Utrecht ou l’Eglise Catholique Libérale.


2 commentaires:

liberhomo a dit…

Williamson a fait cette déclaration à titre personnel il y a 3 mois. Dès connue l'ouverture de benoit 16 à la fraternite St Pie X, des journalistes se sont empressés de chercher la querelle et ont débuqué cet interview à la TV suédoise.
Williamson étant sujet britannique non soumis à la loi Fabius Gayssot était en droit de faire cette déclaration concernant les juifs et la 2° guerre mondiale. Sur le fond, quoique l'on en pense, Mgr Williamson étant un homme libre a le droit de dire ce qu'il veut.
Depuis, il a reçu l'ordre de sa hierarchie de ne pas donner son opinion sur les sujets historiques . Il le fera certainement.
« Malheur à celui par qui le scandale arrive mais qui cherche en fait le scandale ?

François a dit…

On ne dit pas "Mgr" Williamson, son ordination n'étant toujours pas valide;
Mais comme il se prétend évêque, justement il n'a pas le droit de dire n'importe quoi.
Il a dit ça parce qu'il le pense. Comme ses paroissiens. Comme une minorité de gens braillards et indignes.
"Les chambres à gaz, moi je ne sais pas, c'était peut-être pour la désinfection" a dit une autre de ses ouailles.
Et ce n'est pas le plus grave.
S'ils veulent "réintégrer", il va falloir les récurer à la paille de fer...
Par pitié, ne venez plus sur mon blog. Vous trouverez assez de blogs de gens d'accord avec vous.
C'est comme le porno : qui cherche trouve.