samedi 28 mars 2009

Mais où aller?

To go, or not to go, that is the question...

Voila surtout le problème, issu de la jurisprudence St-Lô : le président, irrité par quelques horions parvenus à ses belles oreilles, a fait virer le Préfet et le directeur de la Sécurité.

C'est depuis un affolement général à chaque déplacement. Non seulement les "spectateurs" sont uniquement des militants UMP triés sur le volet - comme au salon de l'Agriculture, pour diminuer le risque de tomber sur un "pov' con"-, mais les forces de l'ordre sont requises en telle quantité qu'on peut craindre sur la qualité.

600 gendarmes et CRS pour la visite à Ornans, la "Venise de la Franche-Comté", 4000 habitants. 700 policiers ont investi la commune de Daumeray, Maine-et-Loire, 1.600 habitants, pour la visite d'une ferme. Et 1300 à Saint-Quentin (Aisne) pour un discours électoral aux militants UMP : la ville était complètement bloquée dès 13 heures, avec hélico, démineurs, etc.

Et maintenant ça va être Strasbourg, pour le sommet de l'Otan : le préfet et sa ministre se font du souci. Non seulement, il faut ce qu'il faut pour Sarko, mais il y aura Obama! Et des manifestants de toute l'Europe, des gauchistes anti-Otan, capables de priver Sarko du prix de "meilleur toutou" auprès d'Obama, comme Blair l'était auprès de Bush.

Les précautions ne s'ajoutent pas, elles se multiplient : j'ai rencontré 2 strabourgeoises, qui m'ont montré leur "carte Orange" sans laquelle elles ne pourraient rentrer chez elle. Impossible pendant 8 jours d'inviter des amis, impossible d'aller chez son médecin qui a le malheur de pratiquer dans les périmètres interdits. La ville va être encerclée, comme en 1870.

J'avais l'habitude de soigneusement éviter le Tour de France, les abords de Saint-Denis ou du parc des Princes les soirs de matchs. Maintenant, il ne faut pas aller en Corse, car leur "honneur" est en cause après la condamnation de Colonna. Il ne faut pas aller dans les DOM : même en touriste, vous aurez sûrement une attitude néo-colonialiste qui pourrait déplaire (par exemple, vouloir être servi dans un restaurant). En métropole, les visites surprise dans n'importe quel patelin sont possibles, et avec mon pot habituel, ça risque de me tomber dessus.

A Paris, qui est en permanence en état de siège, on a pris des habitudes de survie. Il faut éviter certains arrondissements, en particulier le VIIème : il y a des ministères, et c'est le point de convergences de diverses manifs, généralement catégorielles, et non annoncées. Comptez environ 10 flics par manifestant.

Pas de carte Navigo : vous êtes pisté (achetez vos tickets de métro en liquide). Pas de portables allumés : idem. Évitez de retirer de l'argent ailleurs que dans la banque qui est en face de votre domicile. Sachez que votre billet de métro sera contrôlé à la station "la Motte-Picquet", surtout l'après-midi. Portez une capuche pour ne pas être suivi par les "milliers" de caméra vidéo que MAM va installer.

Mais en dehors de ces endroits, la voie est libre pour tous les trafics, pour tous les truands, éventuellement pour les pédophiles. On manque de policiers, que voulez-vous!

Et c'est moi qu'on va accuser d'être parano, vous allez voir!

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Parano !

François a dit…

Tiens!, Anonyme, tu m'avais dit que tu ne viendrais plus...

Claude de Scheltingheim a dit…

effectivement! ça ne va pas être triste !!
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkFlkuVlEyctaGGNlp.shtml

Hansi a dit…

Schiltigheim?
Souffelweyersheim?
Illkirch-Graffenstaden?

Hans a dit…

Ya wohl, Schiltigheim, natürlich !
Grosse Druckfeller !

Hansi a dit…

à Hans : mais ce n'est pas en Allemagne pour autant!