dimanche 26 avril 2009

Brèves

Bon, la civilisation Dilmun ne vous intéresse pas. Elle fut pourtant fondatrice, et ses ruines se visitent à Wadesdah.

Alors, l'actualité de la semaine!

- Menace de pandémie de grippe porcine? Si seulement! Car une bonne épidémie, voila qui ferait oublier la crise, remettrait les capitaux en circulation par élimination des vieillards inutiles et non-rentables, supprimerait des pauvres et des chômeurs tout autant que le programme social de MM Sarkozy et Hortefeux, réduirait la demande et donc ferait baisser les prix. On fermerait certes des usines, mais pas tellement plus qu'avant. Qui vivra verrat!
N'empêche qu'elle est apparue au Mexique. Rappelez-moi donc le nom du dernier gros porc qui a visité le Mexique?...

- Je reviens sur les prises d'otages dans les usines. Faute d'avoir en temps utile pris les dispositions nécessaires, le gouvernement doit subir des boss-napping à répétition. Il a laissé une fois franchir la ligne blanche, et s'étonne qu'ensuite, il n'y ait plus de limites. Des "groupuscules" cassent tout, y compris dans les sous-préfectures (ce qui n'est pas grave, on allait la supprimer).
Je continue de plaider contre la séquestration des directeurs d'usine, qui ne font que retransmettre les ordres reçus d'actionnaires lointains qui n'en ont strictement, mais vraiment strictement, rien à faire.
Mais je comprends que cette méthode est efficace. A condition qu'elle s'adresse aux décideurs. Enfermons les conseils d'administration et les assemblées générales d'actionnaires, jusqu'à ce qu'ils renoncent à leurs dividendes pour augmenter les salaires. Bloquons les ministres, ils verront ce que c'est (mais sans envoyer les CRS, puisqu'on ne le fait pas pour les directeurs d'usine).
Le gouvernement valide la méthode Besancenot, car ça l'arrange maintenant. Il s'en mordra les doigts.

- Haro sur Mme Dati? Mes fidèles lecteurs se reporteront à mes chroniques d'il y a 18 mois, dans lesquelles j'expliquais que la méthode employée pour la réforme territoriale était maladroite, inopérante, inutilement passée en force, et que la Garde des Sceaux montrait un peu vite ses limites. On a seulement appris depuis qu'elle ne devait son élévation qu'aux faveurs de Cécilia, et que "Nicolas" l'exfiltrait du gouvernement en la faisant candidate pour les Européennes, comme il a sorti Devedjian de l'UMP en le mettant au gouvernement.
La promotion comme sanction de l'incompétence, voila un bon système de gouvernement : on en voit les résultats.

- Une réprimande pour le petit juge d'Outreau? Pourvu que cela ne nuise pas à son avancement. Dans un fiasco général du système judiciaire, voila le seul coupable. Je propose que M Burgaud foute maintenant une raclée à son chien, et tout sera heureusement terminé.
La commission Vallini-Houillon avait fait un remarquable travail sur les réformes à entreprendre pour moderniser la Justice, et on n'en a rien fait. On va durcir la loi répressive et supprimer le juge d'instruction. Beau bilan pour ceux qui sont en charge du bon fonctionnement de l'Etat et de la Justice!
Honte à eux!

2 commentaires:

Mathilde a dit…

Je préfère le charme désuet de la reine Sophie....

Anonyme a dit…

Et pourquoi pas la Queen, Paola, ou la reine de Hollande, pendant que vous y êtes.....