lundi 11 mai 2009

Madame la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Encore une qui mérite une lettre de rappel. Mme Bachelot en mériterait une aussi, mais je fatigue, et puis le Président doit lui réécrire sa loi sur l'Hôpital. Alors, on verra....

Pour l'instant, je vous propose cela :

Madame la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche,
Chère Valérie,

Permettez-moi de vous féliciter pour votre victoire sans appel à la candidature pour l'UMP pour les Régionales de 2010. Les victoires sur ses amis sont toujours les plus difficiles et les meilleures.

C'est donc bien normal que l'agitation dans les universités vous ait échappé, mais il parait que le désordre est à son comble. Il n'y a plus de cours, et les étudiants, qui aspirent à devenir professeurs eux aussi (c'est ainsi qu'ils se reproduisent) les soutiennent en bloquant les accès.
On a du mal à en comprendre les raisons, et j'ai cessé de suivre les détails. Ils ne veulent pas être évalués? Ils veulent moins d'heures de travail? Ils veulent être mieux payés? Ils veulent quoi????

De temps en temps, on s'amuse. On va écouter "la princesse de Clèves" déclamée devant un centre commercial. On assiste devant une cathédrale à un simulacre de "mise à mort", à la joie des touristes japonais qui passaient par là, pendant qu'un type, en bandana, cheveux Bob Marley et sale sur lui, hurle un discours révolutionnaire assez hors du temps...



Le résultat est un immense gâchis : une année perdue, ou des diplômes dévalorisés, au choix. M Fillon s'en réjouit : "Comme ça, ils ne recommenceront pas l'an prochain!" Comme quoi, gouverner, c'est prévoir.

Et vous? On vous avait peu entendue, mais quand vous vous êtes réveillée, ça a été pour dire textuellement ceci : "si les cours ne reprennent pas, je vais commencer à faire des prélèvements sur salaire" Sic!

Comment! Comment? Ils sont en grève depuis 6 mois, et vous allez PEUT-ETRE faire des prélèvements sur salaire! Quand un professeur fait grève, personne ne s'en aperçoit, même pas sa hiérarchie, même pas lui-même! Dans ces conditions, il n'y a pas de raisons que la grève ne dure pas 5 ans! J'hallucine, mais alors, totalement...

En tout cas, en application de mon devoir républicain, je vous dénonce. Vous êtes ordonnateur primaire, et vous avez payé des centaines de millions pour un service non fait. Est-ce de la forfaiture? Vous êtes responsable de notre avenir, et vous êtes irresponsable!

Remettez-vous vite, et émettez des titres de perception pour tous ces trop-perçus : 6 mois de salaires à récupérer, par les temps qui courent, c'est bon à prendre. Et soit la grève s'arrête, soit elle continue : mais alors vous saurez pourquoi.

Veuillez, accepter, Madame, etc.

1 commentaire:

Slobodan a dit…

Quand je serai grand, je serai prof!