mercredi 6 mai 2009

Monsieur le Ministre de la Défense

L'actualité est riche d'anniversaires, un heureux -bon anniversaire, mon frère-, un autre triste -mais qu'y peut-on?-, cependant le devoir républicain m'impose de dénoncer un délit. Je me propose d'envoyer cette lettre au monsieur qui nous sert de ministre de la Défense.

Monsieur le Ministre de la Défense,

L'autre jour, pourvoyant à l'approvisionnement de ma famille dans un de ces hangars où, paraît-il, la vie est moins chère que moins chère, deux fonctionnaires de votre administration en uniforme impeccable et en rangers étincelantes, de qualification "GV", distribuaient des tracts et vendaient des billets de loterie, en vue d'une journée festive de "portes ouvertes" du régiment encore stationné dans cette garnison. Il y aura des merguez, des camions peints en camouflé, des tours en véhicules blindés, des pêches à la ligne, enfin vous connaissez tout ça.

Croyez bien, Monsieur le Ministre, que je ne saurais qu'encourager des initiatives de Portes Ouvertes" qui renforcent le "lien Armée-Nation" (selon les éléments de langage de vos chargés de comm), et qui permettent aux contribuables de constater où et comment leur argent est dépensé. De plus, ces actions permettent peut-être de faciliter les recrutements, dont vous avez bien besoin.

Il ne m'a pas été difficile, hélas, de constater qu'au-delà de ces nobles objectifs une réalité bien concrète est la véritable motivation de ces festivités : faire de l'argent.

Oui, car votre administration, qui porte le beau nom d'Armée Française, et que vous avez modernisée, en est toujours réduite, pour son fonctionnement (offrir un souvenir à des visiteurs, éventuellement inviter à déjeuner un général en inspection, décoration de locaux) et pour diverses opérations essentielles au moral des troupes (arbre de Noël, envoi de gerbes de fleurs aux familles endeuillées), en est toujours réduite, disais-je, à faire la manche auprès du public afin d'alimenter des "caisses noires".

Le système est tellement au point que chaque niveau hiérarchique prélève, comme de vulgaires mafieux, son pourcentage sur chaque opération. Tout cela parce que la nomenclature budgétaire ne permet pas d'imputer les dépenses que j'évoquais, ou que les crédits ouverts sont si infimes, et que la seule solution pour résoudre le problème est que vos cadres paient de leur poche, sauf à organiser des caisses noires.

Seulement voila, Monsieur le Ministre, vous n'avez plus une armée de conscrits, mais de professionnels, qui sont rémunérés pour assurer une mission. Ces 2 GV devraient être à l'entraînement, comme leurs collègues qui étaient devant Cora, Leclerc, SuperU, Brico- et Castorama, Monoprix, Prisunic, Intermarché, Carrefour, Champion, Lidl, Casino, Auchan, sans oublier Shoppy.

Le système est différent de la vente de calendriers que font les postiers, les éboueurs, les pompiers -mais pas les contrôleurs des impôts-, faite en principe en dehors des heures de travail, et pour leur propre compte. Ce n'est pas que j'approuve ça, du reste, mais c'est un autre sujet.

Que diriez-vous si Peugeot, par exemple, faisait des portes ouvertes dans ses usines pour récolter l'argent nécessaire à l'achat d'huile de graissage pour ses machines?

Monsieur le Ministre, pour tout dire, je trouve cela scandaleux, insultant et infamant.

Voyez recevoir, Monsieur le Ministre, mes salutations de pure convenance.

Bon, vous allez dire que ça y est, Pépé a encore pété un plomb, une durite, qu'il ferait mieux de critiquer les bobos et Besancenot, plutôt que de défendre des causes perdues d'avance.

Mais quand on a encore des idéaux...

8 commentaires:

leon4 a dit…

Je ne peux que souscrire à cette belle envolée sur ces JPO "journées portes ouvertes", qui n'ont pour autre but que d'alimenter le FIC "fonds d'intervention du chef de corps". Nos soldats ont honte d'être montré avec leur sébile et leur famille effondrée par l'obligation morale qui leur est faite de participer à ces f^tes de mauvais gout.
En plus depuis le drame de Castres je crois, on montre plus rien de "mili", c'est trop dangereux.
Seule la marine s'en tire bien; il y a longtemps qu'on ne fait plus de jouréne portes ouvertes sur sous-marins..
La raison en est simple: les marins avient des crédits budgétaires, dits "traitements de table" qui leur permettaient d'assurer les menues dépenses de la vie sociale. IOn vient de leur supprimer!

Anonyme a dit…

Carcassone, Léon, Carcassonne!

leon a dit…

C'est pour ca que j'ai mis "Castres, JE CROIS"...
Un peu plus de réflexions sur le fond, anonyme; pour les détails, je n'ai pas le temps de lire les canards bitterois ou autres!

Marcel a dit…

Ce que dit François sur la défense n'est qu'un exemple : la France part en eau de boudin, en c... pour les initiés.
Ecole, hôpitaux, prisons, fac, justice, tout est en désordre.
Ah c'est facile, la rupture, quand on ne reconstruit pas ensuite!

unopposantobjectif a dit…

bravo, c'est bien vu !

fetenat a dit…

et sur Ségolène vous ne d^tes plus rien?

Prospectiviste a dit…

Ne vous fachez pas François mais que dire de ma surprise de trouver une annonce de recrutement de militaire sur le site du Pôle Emploi !!
Sans doute l'effet de la mondialisation du modèle US de privatisation de l'armée.Le nano n'a malheureusement retenu qu'une partie du programme : le déraissage et la recherche du maximum d'économies.
Les US ont su créer des armées privées et recruter , force moyens financiers des mercenaires du monde entier pour soutenir les troupes régulières qui se concentrent sur leurs missions, leur coeur de métier avec des moyens adaptés (armes, munitions, matériel) et des supports privés de logisitique.
Mais la France ne s'abaissera pas à faire et dire les choses qui risqueraient de donner l'impression d'un alignement sur le grand-frère jugé un peu trop aggréssif.
Les oeillères,le silence complice, l'ignorance acceptée (la crise msieursdames!)ou réelle par les citoyens, la désinformation sur l'etat de nos matériels leur disponibilité, leur age etc etc ne laissent à nos soldats que le choix de se soumettre ou de quitter en silence et amers des régiments exangues.Vive la France !

Slobodan a dit…

Il faut savoir que si les JPO alimentent le fonds d'intervention (FIC)du chef de corps, ils alimentent également les niveaux supérieurs qui se servent au passage. Ainsi, la brigade et la région terre du régiment disneyland, qui n'engagent aucun moyen et ne participent d'aucune façon à l'organisation des JPO s'attribuent un pourcentage des recettes. Dans mon métier, ça s'appelle du racket.
Quant au FIC, ça dépend du chef de corps. Généralement, les compagnies qui ont trimé pour organiser ce rendez-vous armée-nation reçoivent de quoi s'acheter une nouvelle machine à café!
Vive la France!