samedi 23 mai 2009

Sainte Quitterie

Sainte Quitterie, que l'on fêtait hier 22 mai, est une "Vierge céphalophore " landaise, revendiquée par Aire-en-Gascogne, mais aussi à Tolède, Sigüenza et Coïmbre.

Quitteria ou Kytheria en latin, ou Quiteria en Espagne et en Angleterre, notre Quitterie a donné aussi Quitaire, Quitère, Quitérie, Quitière ou même Aquitière. On adore ce prénom à Bordeaux, parce qu'on peut le prononcer Kitry, ce qui flatte leurs goûts anglophiles.

On raconte qu'elle était la fille d'un roi Wisigoth de Toulouse, que son horrible fiancé tua (ce qui se comprend : elle s'était convertie et fait voeu de chasteté...) Elle fut décapitée, une fontaine jaillit de la blessure.
Elle ramassa sa tête et la porta elle-même à l'église dont la porte était fermée : elle s'ouvrit toute grande, et la martyre descendit l'escalier qui conduisait à la crypte, s'étendit dans le sarcophage et "acheva de mourir". Tout ceci se serait passé vers 472-476.

Voila du reste ce beau sarcophage dans l'église d'Aire-sur-Adour :



On peut raconter ce qu'on veut, puisque les premiers documents écrits datent du XIIème siècle, dans le Martyrologe de Saint-Sever. Autrement dit, l'hagiographie est riche et variée, sans vraiment de preuves historiques.

Vénérée en Chalosse, mais aussi en Espagne, elle aidait les enfants arriérés à marcher, et on l'invoquait contre la rage et la folie, c'est dire si elle est utile par les temps qui courent... Elle arrête aussi les invasions de sauterelles.

On la représente portant sa tête dans les mains, et, à ses pieds, un chien enragé, tirant la langue.

Aucun commentaire: