samedi 27 juin 2009

Karachigate

Oui, Mickael et son fameux pas glissé ont complètement saturé les canaux d'information... Pauvre petit gosse pauvre et talentueux, devenu riche à être écrasé de dettes, pédophile comme Dany la Braguette, mais qu'importe... F Mitterrand pourra en faire une chronique, mieux que Mme Albanel.

Au point qu'on a à peine parlé du voyage aux Colonies de M Sarkozy. Il y avait pourtant assez de gendarmes pour couvrir l'événement. Plus de 1000, parait-il? Au point où en sont nos finances, il vaut mieux qu'ils soient là-bas que sur nos routes.

Je n'ai pas la TV : quel dommage de ne pas avoir vu Marie-Luce, vous savez, la fille à Lucette Michaux-Chevry, la petite soeur des békés.

Mais il y a autre chose qui est en train de passer sous les radars : un juge d'instruction aurait laissé entendre aux familles que l'attentat de Karachi ne serait pas dû à Al-Qaïda, mais à des représailles contre le non versement, décidée par Chirac, de rétrocommissions destinées à M Balladur, alors que M Sarkozy était son directeur de campagne et le ministre du Budget. Nos OSS117 auraient représaillé les représailleurs....

La nouvelle passe à la radio le jeudi. Rien dans le journal le samedi, un entrefilet le dimanche pour dire que Sarko avait dit que c'était une fable.... S'il l'a dit, c'est qu'il est au courant, sinon, il aurait dit qu'il allait se renseigner.

Je vous dis que cette histoire commence à puer, et qu'au lieu de supprimer les juges d'instruction, on lève clairement tous les secret-défense autour de ça. Je n'ai pas d'avis, mais je souhaite avoir tous les éléments d'information.. C'est plus important que Mickael, non?

Si quelqu'un est au courant....

5 commentaires:

leon4 a dit…

pas moi!

chong a dit…

non plus...

O'Sulivan a dit…

On peut comprendre que les US sur instruction de Paris se soient retenus d'intervenir au Paquistan, extraordinaire marché d'avenir pour nos jouets de guerre sans doute bourrés de pétards autrement plus dangereus que les bandes rebelles des montagnes !
Facheuse habitude s'il en est de revenir sur la parole donnée et dont font les frais les meilleurs éléments des organismes et entreprises d'Etat broyés sur l'autel de la vente d'armes.
Si on se laisse aller à "délirer", ne peut on de la même façon penser que les 11 septembre serait un règlement de compte du même type portant sur des marchés encore plus importants ?
Ah mais tiens....c'est quoi cet avion qui essaye de rentrer chez moi par la fenêtre?

Anonyme a dit…

saloperie de degeneres de merde

O'Connor a dit…

Et toujours cette facheuse habitude de croire les autres pays plus manipulables et moins déterminés que nous ! Héritage de l'époque colonniale sans doute où il suffisait de traiter avec mépris les locaux pour leur montrer notre grandeur !