mardi 7 juillet 2009

Il faut louer l'Armée Française!

Non pas louanges, mais location : vous avez compris!
Je vous explique : des commandos marin vont aller sur les thoniers pour les protéger des pirates. Bien. C'est ce qu'on a dit à la TV. Bravo, merci.
En réalité, il y a eu un accord entre le gouvernement et le syndicat des marins-pêcheurs (à défaut d'un accord sur les quotas) : la Royale aide les pêcheurs de l'Océan Indien, et échange, le syndicat paie à l'armée les frais encourus.
Je suppose que pour cette première étape, il ne s'agira que des coûts marginaux : primes diverses, munitions, frais de transport.
La suite devrait être de faire payer également une partie des coûts fixes : salaires des personnels, y compris encadrement, formation, etc.
On arrivera ainsi à juger chaque amiral sur son compte d'exploitation, et il devra justifier de ses investissements et fonctionnements en fonction des recettes attendues. Ceci permettra un contrôle précis de son efficacité.
A plus long terme, on pourra faire des appels d'offre. Allo la France? Ici, XX, en Afrique. Je voudrais renverser mon président, combien?
Mise en concurrence au niveau européen : le rêve des libéraux!

Ah, je nage en plein bonheur!

6 commentaires:

O'Sulivan qui tourne à la fuite en avant a dit…

Mais cher François, vous avez raison !
Dans le projet libéral , où dit néolibéral, tous les secteurs du périmètre de l'Etat doivent être réduits et privatisés , y compris les régaliens !
On voit bien qu'avec Sarko, il y a le discours d'un côté, qu'on pourrait qualifier de gaullien("Je vous ai compris") et de l'autre les faits (et ils sont têtus !)avec la poursuite d'un processus de privatisation qui avance tel un porte avion (encore un de Gaulle, quand il est disponible), l'air de rien mais sans varier.
Les décisions sont prises pour la sécurité et la police, nous passons maintenant au coeur de la défense.
Dormez tranquiles, braves officiers et hommes du rang, plus besoin de quitter en masse les rangs, nous aussi savons faire du Blackwater.Vive les mercenaires et mort aux pisse-vinaigres, non mais !

O'Connor la France a dit…

Qui nous fera croire au changement de Sarko , version 3 ?
Les scénaristes du Sarkopera veillent et s'adaptent à la demande en suivant l'air du temps !

Idée : pourquoi ne pas sous-traiter notre défense par l'armée d'un pays low cost....voyons...l'Inde par exemple!! Ah mais je crois que c'est déjà dans les tuyaux, nos amis des troupes d'élite indiennes défilent le 14 juillet à Paris!! Histoire de se familiariser avec le pavé de la capitale sans doute?

pacific crewman a dit…

Si l'on fait payer le cout réel de la "prestation" de nos commandos, le prix du thon va atteindre des sommets qui me font déjà préférer la sardine...
Et le moral des troupes? bouffer du thon pendant les trois semaines que dure une marée(c'est comme ca qu'on dit), ca va nous faire regretter la ration de combat!

O'Sulivan a dit…

Est il acceptable de se servir de 2 véhicules ou de deux avions de combat pour maintenir le troisième?

Le moral des troupes en souffre car nos militaires, nos aviateurs nos marins ne sont pas stupides et savent très bien qu'au delà d'un certain seuil, on ne parle plus d'éconnomies mais de déperdition de substance.
Les américains ont compris que pour avoir une armée moderne il fallait l'organiser par cercles concentriques et focaliser les efforts financiers sur les missions centrales.Nous n'en sommes pas la mais il convient de savoir si nous pouvons encore assumer nos missions dans des conditions acceptables et tenir notre rang.
Il ne faut pas confondre restructuration avec son lot de réorientation de budget avec réduction de budget comme mode de changement !

O'Sulivan a dit…

Combien va encore couter à la France la stratégie d'offset des Indiens sensés acheter nos avions et nos chars ?

On voit le cout induit par des décisions déjà très couteuses mais justifiées par le critère d'indépendance de notre défense et la croyance dan notre rôle de protecteur des pays européens avec notre armée !

Il faut savoir arrêter un mauvais projet car il sera toujours plus couteux de le poursuivre que de l'arreter à n'importe quel moment même au prix d'une humilante reconnaissance de l'erreur de l'engagement de départ.

Dassault serait donc une nouvelle fois une exception !

O'Sulivan a dit…

Voici comment la France réussit à gagner des marchés à l'export dans l'armement.

Derrière ce qui pourrait apparaitre comme une bonne nouvelle, à court terme, il convient de s'inquiéter quant à la réalité à long terme.

Il s'agit d'accords qui couvrent des transfers de technologie et donc d'emplois, de valeur ajoutée, de taxes etc etc etc dans les pays clients.

Ne nous reste, au mieux, que la conception et la nécessité de toujours innover pour assurer une position fragile.


DEFENSE
> Avec le chantier naval indien GRSE et la société d'ingénierie indienne Infotech, le groupe naval DCNS a créé une co-entreprise pour répondre aux futurs appels d'offres de la Marine Indienne.

> DCNS met également en place une structure brésilienne pour appuyer la signature du méga contrat de 4Mds€ portant sur la vente de 4 sous-marins de type Scorpène au Brésil.