dimanche 26 juillet 2009

Journée tragique pour la France

Oui, j'ai eu peur, j'ai peur, et je ne m'en cache pas.
J'étais rentré à Paris, exprès pour la finale du Tour de France, en fait pour L'apercevoir... Il soutient ce noble sport populaire dont l'élite se moque, ignorant les passions qu'il suscite à la Mutualité de Saint-Denis (9-3).

Mais voila, le destin était en marche, il courrait même, dans un footing : IL "s'est écroulé", selon un témoin. IL est au Val-de Grâce, et le quartier a été bouclé. Le Premier Ministre a écourté son week-end, comme dit sa femme. On nous parle de "malaise vagal" (au début, j'avais compris vaginal, mais ce devait être une erreur de la journaliste de service sur les chaines d'informations permanentes). Mais après les hémorroïdes de Pompidou et les rhumes de Mitterrand, il n'y a pas de quoi nous rassurer...

C'est très ennuyeux, et je lui adresse tout d'abord mes meilleurs souhaits de bon rétablissement.

Ce qui a tout l'air d'un "burnt-out", d'un surmenage, n'est pas étonnant. IL fait tout, veille à tout, court-circuite tout. IL fait un AR à New York pour écouter une petite chanteuse, sur une ligne régulière comme tout le monde. IL s'occupe de faire mettre en prison un adjudant pyromane involontaire (c'est pas un berger corse, pas de pb), et on s'étonne qu'il soit fatigué.

Si encore IL avait des satisfactions. On lui fait des misères sur Hadopi, alors que tout le monde s'en fout, juste pour l'embêter. Les Réformes ne sont pas à la hauteur : c'est M Seguin qui le dit, le Président de la Cour des Comptes. Le même qui lui a fait rembourser 14563 € de dépenses personnelles payées par le Trésor, une erreur de secrétaire sans doute.

Pourtant des réformes, il y a la quantité. Un peu de qualité ne nuirait pas, mais c'est ce que les français ont voulu.

Que va-t-on devenir? A peine 2,5 ans, et déjà épuisé, exhausted dirait Penelope. Alors 2017 parait bien loin. Et en pleines vacances : les sondages d'opinion ne se font pas au mois d'aout, c'est perdu.

Pourvu que ne soit pas grave, qu'IL puisse se remettre au travail rapidement. Ce qu'IL fait, aucune bête ne l'aurait fait (relire St-Ex). Je suis très inquiet.

5 commentaires:

Pinville a dit…

Nous avons eu tous très peur, il faut l'avouer. Un président comme celui là, la France se desésperait d'en avoir un.En est-elle digne seulement ? C'est la seule question que l'on puisse se poser décemment. Il y a eu St Louis, mort de la peste, entouré de ses preux chevaliers puis Jeanne, brûlée vive sur un bûcher, trahie par l'infâme Cauchon et maintenant on voudrait nous ôter Nicolas le petit. Que Dieu nous garde !

Slobo a dit…

Moi, j'arrête de courir!

Anonyme a dit…

Mais, un malaise vagal, ça le rend parasympathique, non?

fanamili a dit…

oui, mais ce sarko enfantin, c'est peut être Mozart qu'on assassine?
Qu'était de gaulle à l'age du président actuel? Un être en devenir?
Souvenons nous, dans un passé récent, des Léotard,Ponia, des Boulin,Seguin,( qui chipotte pour 14000€, mais allez rue Cambon, vous faire inviter...vous verrez le faste),souvenons nous des Chaban, Chalandon, Lecanuet et consorts.
Des stars de leur époque.
Ils sont tous morts (y compris Seguin et léo, politiquement au moins).
Je ne me réjouis pas du malaise du président.J'éprouverais m^me de la compasssion non caustique pour un homme malade.
En revanche pendre haut et court les dirigeants d'EADS qui se sont faits des balloches en or avec nos impots sur des programmes mili foireux, je suis pour.

Un jour viendra ou la colère des légions emportera l'hypocrisie de notre monde!

François a dit…

fanamili : à l'âge du pantin, De Gaulle était le chef de la France Libre, on était en 1944.

Quant à la révolte des légions, je n'y crois pas trop : qu'elles commencent déjà par mettre de l'ordre chez elles : ce n'est pas moi qui ai commandé des avions mili à EADS, ni moi qui ai accepté le prix et signé les chèques.

Si on recrute effectivement les militaires dans le civil, on recrute les généraux parmi les militaires, non? Aux légionnaires de se débrouiller pour que les jeunes c... ne dépassent pas le grade de capitaine, et ne deviennent des vieux c... étoilés.