dimanche 1 novembre 2009

Calendrier ecclésiastique : lettre dominicale et épacte

Dans votre vieux missel, vous n'aurez pas de mal à trouver la lettre dominicale et l'épacte de l'année, mais à moins d'avoir fait 5 ans de théologie, vous ne trouverez pas d'explication. Il ne convient pas que ces choses soient dites aux âmes simples.

La lettre dominicale LD permet de raccorder le calendrier annuel aux jours de la semaine. Le 1 janvier porte la lettre A, le 2 janvier la lettre B, etc, et la lettre dominicale est celle qui correspond au premier dimanche rencontré. Pour 2010, ce sera C : l'année commencera donc un vendredi. Et parce que 365= 7*52+1, l'année suivante sera B, et ainsi de suite, en ordre alphabétique inverse. L'année après A est G. On calcule avec L= 1 si LD=A, etc.

Mais lorsqu'il y a une année bissextile, le 29 février redécale d'un jour. Si l'année est A est bissextile, on la notera AG : A pour les 2 premiers mois, G pour le reste de l'année.

Dans le calendrier julien, le cycle est de 28 (=4*7), mais dans le calendrier grégorien, on supprime trois années bissextiles tous les 400 ans, ça complique le calcul, mais le Vatican s'en occupe : notez la LD et ne réfléchissez pas plus.

L'épacte E donne la correspondance entre la lune et le calendrier : l'épacte est l'âge de la lune au 31 décembre précédent! C'est tout bête, mais que ne le dit-on! Si la nouvelle lune est le 1er janvier, l'épacte est de 30. Si l'épacte est E, la nouvelle lune de janvier aura lieu le n janvier, tel que n=31-E. Et ce sera aussi la date de la nouvelle lune de mars, puisqu'il y a 59 jours (2 lunaisons) entre les dates correspondantes de mars et janvier.

Ce n'est pas très exact tout ça, mais ça suffit pour calculer la date de Pâques. Les "lunes ecclésiastiques" ne sont pas les lunes astronomiques! Le Vatican nous ment, mais c'est pour la bonne cause.... Quand je pense que SS Benoit XVI avait fait un discours que j'avais apprécié, pour une fois, sur la réconciliation entre la science et la religion. Mais le pape, c'est comme le métro, des fois j'attends le suivant.

Alors voila la formule secrète : la date de Pâques est donné par la formule p = 45-E+[E+L+1] mod(7), compté à partir du 1 mars. Si p < 32 c'est en mars, sinon en avril, le p-31.

Ceci dit, il y a d'autres règles : remplacez E par E' si :

  • E'=E-30 si E>23
  • E'=-5 si E = 24 et L=4
  • E'=-4 si E=XXV et L=3
E=XXV? Ben oui, il y a encore des secrets que le Vatican garde précieusement...

Alors, heureux?

1 commentaire:

Euréka a dit…

yes !!!