lundi 2 novembre 2009

Identité nationale

Passionnant, ce débat sur l'Identité Nationale!

M Judas Besson a fait un site : http://www.debatidentitenationale.fr/actualites/ que je vous recommande : sa gueule de travers est en première page. (pour dénoncer, c'est sur un autre site, je vous le rappelle)

Vous pouvez y laisser vos contributions, mais je vous préviens : c'est modéré. Je sais, la mienne n'a pas paru : j'ai dû trop lui faire honte.

A côté des contributions en masse de tous les ploucs, il y a celles de ceux qui "pensent" : les huiles, quoi. Du beau monde : de Ségolène à Villepin (en dernière page), en passant par Frédéric Lefèvre.

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer celle de Christine Boutin :

Christine BOUTIN, Ancien ministre

« L’identité nationale concerne les personnes qui sont en voie d’intégration mais également tous les autres, ceux qui sont Français depuis trois cent ans comme ceux qui le sont depuis cinquante, comme ceux qui veulent devenir Français. [...] On ne va pas changer le drapeau ni la langue. Par contre on peut tout à fait modifier les paroles de la Marseillaise car certaines comme " le sang impur " peuvent être perçues comme choquantes. Même Jaurès s’était pausé la question, tout comme Victor Hugo et Lamartine » (Source : AFP, 28/10/09)

Je suis d'accord avec elle sur les paroles de la Marseillaise, mais si c'est Jaurès qui se PAUSE la question...

Allez, courage, Besson, c'est pour la bonne cause : faut gagner les élections régionales, et c'est pas fait d'avance!

11 commentaires:

Marine a dit…

Si votre commentaire n' a pas daigné convenir à M. le ministre essayez donc sur www.identitenationale.net !

François a dit…

A Marine : Beurk...
Elle gueule parce que l'autre veut lui piquer ses voix, mais au fond ils sont d'accord.
Au passage, je note que le trop con de Besson n'a pas pensé à réserver le nom de domaine... Pour un ancien Ministre à l'Économie Numérique...
Besson n'est à l'UMP qu'en transit entre le PS et le FN...

leon a dit…

pauvre boutin...c'est la
mémo"pose"?

Slobodan a dit…

Pourquoi un débat?
La France, c'est des villages, des églises, du vin rouge, du saucisson, de l'accordéon, des baguettes. Elle n'est pas des médina, des mosquées, du hallal, du tam-tam, des loukoums.
C'est pourtant simple, non?
Sinon, en ce moment tout va bien. Je fais des recherches sur les peuplades primitives. Les bolchéviques diront que c'est moi le primitif, ce qui me convient.
Vive la Serbie!

Slobodan a dit…

Pourquoi un débat?
La France, c'est des villages, des églises, du vin rouge, du saucisson, de l'accordéon, des baguettes. Elle n'est pas des médina, des mosquées, du hallal, du tam-tam, des loukoums.
C'est pourtant simple, non?
Sinon, en ce moment tout va bien. Je fais des recherches sur les peuplades primitives. Les bolchéviques diront que c'est moi le primitif, ce qui me convient.
Vive la Serbie!

leon a dit…

ah, ce bon Mitterrand, mis en image par Séguéla, devant un église romane,sur des des vignobles charentais.La force tranquille,mais surtout la france éternelle, "fière de ses quarante rois et de ses X républiques"
Lisant à l'envie du Budet, du Rabelais, comme pompon écrivant son anthologie de la poésie française, de Gaulle commençant ses oeuvres par son fameux , je cite de mémoire, "toute ma vie, je me suis fais une certaine idée de la France..."
ou sont nos fiertés nationales?
Ou est notre identité?
mais surtout qui les incarnent?
Sarko, dont on voit les oeuvres dans Gala, Chirac au prétoire?
il faut une révolution nationale!
Slobo, tu viens avec moi?

Prospectiviste a dit…

à Leon : perdez pas votre temps , les français sont passifs et connaissent la chanson, ils savent maintenant que les révolutions ne servent que les plus malins !
Beaucoup ont des têtes de cochons mais ce ne sont (de mémoire là aussi ) que des veaux !

Slobodan a dit…

Léon, je vous suivrai partout, vous le savez bien!

Wiki a dit…

Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France. Le sentiment me l'inspire aussi bien que la raison. Ce qu'il y a en moi d'affectif imagine naturellement la France, telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. J'ai d'instinct l'impression que la Providence l'a créée pour des succès achevés ou des malheurs exemplaires. S'il advient que la médiocrité marque, pourtant, ses faits et gestes, j'en éprouve la sensation d'une absurde anomalie, imputable aux fautes des Français, non au génie de la patrie. Mais aussi, le côté positif de mon esprit me convainc que la France n'est réellement elle-même qu'au premier rang : que seules de vastes entreprises sont susceptibles de compenser les ferments de dispersion que son peuple porte en lui-même ; que notre pays tel qu'il est, parmi les autres, tels qu'ils sont, doit, sous peine de danger mortel, viser haut et se tenir droit. Bref, à mon sens, la France ne peut être la France sans grandeur.

Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, tome 1, Plon, 1954

léon a dit…

merci Wiki!
comme disait je ne sais qui, l'angleterre est un empire; l'allemagne une langue et la France une personne.

François a dit…

L'Angleterre est un empire, l'Allemagne un pays, une race ; la France est une personne.
Histoire de France, Jules Michelet, éd. Chamerot, 1861, t. 2, livre III (« Tableau de la France »), « Centralisation », p. 103