vendredi 27 novembre 2009

La Guerre des -thons aura bien lieu.

C'est l'époque qui veut ça, tous les ans ça recommence, la guerre des -thons.

Celui qui a commencé, il faut bien le reconnaitre, c'est le Téléthon. Puisque l'Etat impécunieux ne finance pas la recherche comme il le faudrait, ce qui n'est pas faux, l'idée est de demander aux français de payer directement, sans passer par Bercy. Ca fait de l'argent pour la recherche sur la myopathie, ça fait 3 jours d'antenne à la TV qui ne coûtent pas très chères, et en plus, c'est largement déductibles des impôts.

A priori, je suis plutôt pour, parce que cette méthode fait payer des gens qui sinon ne donneraient rien. Mais ce n'est pas le problème. Le problème, c'est que le Téléthon a rapporté beaucoup, beaucoup d'argent....Et ça fait des envieux.

Les premières attaques sont venues de la Fondation Jérôme-Lejeune, non pas directement, mais insidieusement par le biais de l'évêché de Toulon, qui a sorti une étude éthique comme quoi le Téléthon jouait trop avec nos chromosomes et les embryons surnuméraires pour être honnête. Pas touche à mes trisomiques, pas touche au dépistage sur le foetus, mais surtout pas touche à mon fric. Il n'y a pas pire qu'un picsou pour vous faire la morale.

Cette année, paf, l'attaque, frontale celle-là, est venue de Pierre Bergé. Le Téléthon tue le Sidaction. Sidaction n'a que 18 millions, alors que le Téléthon a trop d'argent. Et de s'en prendre aux donateurs! Parce que vous croyez que quelqu'un qui ne veut pas donner au Téléthon donnera au Sidaction à la place? Je demande à voir.

Il faut savoir ce que l'on veut, reprenons au début : l'Etat ne veut pas, ou ne peut pas, orienter la recherche faute de moyens. Alors la recherche se fait là où on donne de l'argent, pas forcément là où on en aurait besoin. Comme aux US : si un milliardaire a un gamin qui a une maladie orpheline, il financera une université pour trouver le traitement. Si le gamin n'a pas de père milliardaire, et bien... c'est comme ça, nous sommes dans les mains du Seigneur, Alléluia!

Donc, on va voir qui va gagner la guerre, mais évidemment, il y a peu de chance que ce soit l'intérêt général.

Ceci dit, la guerre des -thons ne se réduit pas à ça, car les objectifs sont mesurés au 31 décembre, et la religion des chiffres est celle que Malraux annonçait pour le XXIème siècle. Si le CA-thon est de tradition (faire rentrer le maximum de factures avant le 32/12), on en voit apparaitre de nouvelles formes :

  • le Délic-thon : dépasser son objectif de contraventions sur les 3 critères : port de la ceinture, vitesse "excessive", téléphone en conduisant, pour avoir une plus belle prime.
  • la garde-à-vue-thon : en augmentation de 50% par rapport à l'an dernier, il offre de belles perspectives de carrière, mais est plus subtil à mettre en oeuvre. Un individu étant amené au poste pour une raison quelconque, il faut réussir à l'énerver suffisamment pour qu'on puisse l'envoyer en flag pour "injures à personnes d'autorité en uniforme". C'est parfois le Bingo-thon.
  • la gâchis-thon, aussi vieux que l'administration, reprend des couleurs avec la RGPP : il consiste à dépenser tous ses crédits de fonctionnement avant le 31-12, moins un centime (pour faire sérieux). On peut faire tourner des camions dans la cour (ancienne méthode), mais aussi remplir les cuves de fuel même si elles sont pleines aux 3/4, faire des commandes papeterie à tenir un siège, etc. Là, l'imagination est vraiment au pouvoir dans l'administration.
  • Le trou-thon : le jeu inverse du gâchis-thon consiste à camoufler les déficits. Le gagnant du record est Thierry Breton qui avait réussi par un jeu d'écriture à planquer 7 milliards d'€ sous le tapis, quitte à devoir les ressortir le 2 janvier (Source : cour des Comptes). Plus classiquement, il faut trouver suffisamment de fournisseurs qui acceptent de n'envoyer leurs factures que début janvier. Les pratiques qui consistent pour l'Etat à ne pas payer ses cotisations à la Sécu, puis à nous demander de boucher le trou ainsi créé, n'est pas exactement un trou-thon, car il est permanent.
  • Très à la mode aussi, le bonus-thon : il concerne essentiellement les traders. Il faut spéculer suffisamment bien pour que le bonus soit maximum au 31/12. Cette année, c'est plus facile avec tout le liquide que l'Etat a mis à leur disposition, sous prétexte de crise... Il y a 2 ans, c'est J Kerviel qui avait gagné le bonus-thon, mais malheureusement, ça a foiré le 15 janvier. En tout cas, le jeu continue. Pas grave, on fera un super grand-emprunt.
  • Inutile de cotiser aux conneries-thon : le compteur a explosé avec le couple Dominique Paillé-Frédéric Lefèvre, sans parler de Ségo...
On nous prend pour des thons, je vous le dis....

15 commentaires:

Petit Chose a dit…

Comment, vous ne connaissez pas ça :
http://lefebvrotron.fr/

léon a dit…

mon cher François
Encore un post brillant, comme d'hab.
Mais vos propos sur l'évèque de toulon, ses liens avec la fondation Jérome-Lejeune...visiblement cela vous tient au coeur...c'était deja l'objet de vos préoccupations, il y a des années.Vous avez des arguments pour demonter cette collusion d'intérêts?
Ne voulant ni vous blesser, ni choquer les diva du Thélécon voire même la star Bergé, j'ai décidé...de garder mon fric pour moi!
je ne donnerai plus aucun centime de francs (oui ca existe encore), et à qui que ce soit.
merci françois.

François a dit…

A Léon : Oh, je n'ai parlé ici de l'évêché de Toulon qu'à titre historique, pour remettre en perspective l'attaque de Bergé.
Mais à l'époque j'ai dû en effet, en me bouchant le nez, faire des recherches dans leurs sites internet, pour y trouver, non pas des arguments, mais des faits! Ma conviction s'est construite sur la base de ces faits.
Notez-bien que par ailleurs, toute ma compassion va aux familles et aux malades myopathes, trisomiques, Sida et autres.
Ma colère ne va qu'aux gens qui les instrumentalisent dans leur recherche du pouvoir que donne l'argent.
Vous pouvez sûrement donner vos centimes de franc et exercer votre charité pour des causes tout aussi dignes, mais moins médiatiques.
Mais visiblement dans votre province, on ne joue pas au PV-thon! Ca manque de CRS ou de policiers. J'ai même appris qu'on avait relâché un des plus beaux truands à 5000km à la ronde!

jeanne a dit…

Moi je vois pas pourquoi l'évêque de Toulon (c'est même son devoir) ne pourrait pas remettre les pendules à l'heure et alerter les cathos , qui essayent d'être cohérents avec leur Foi, sur les dangereuses déviations de certains labos de recherche.
Désolée pour vous François je continuerai à donner des centaines de centimes d'euros à la fondation Lejeune.
Sans rancune bien sûr.

François a dit…

A Jeanne : mais vous faites ce que vous voulez! Vous pouvez orienter la recherche des labos en donnant votre argent à ceux que vous préférez.
Je ne veux pas relancer un débat Foi/Sciences avec le parti dévot (je suis en train de lire la bio de Campanella, qui avait fait une apologie de Galilée), alors que l'essentiel de mon post se voulait humoristique.
Vous pouvez aussi jouer en famille au "Trisoie" (Voyez, j'ai aussi reçu leur pub).

jeanne a dit…

J'aime beaucoup votre humour cher François, mais je n'ai pas trouvé cool que vous mettiez l'évêque de Toulon en parallèle avec ce P Bergé!
Il y a bien longtemps que je boycotte
y st laurent, je suis fan de Christian Lacroix

François a dit…

A Jeanne : je ne les ai pas mis en parallèle, au contraire j'explique qu'ils convergent, et pas à l'infini, pour taper sur le Téléthon.
Pour le reste : je vous approuve, chacun porte son Lacroix... Je vous recommande l'artisanat monastique , près de l'Observatoire : les sous-tifs, brodés par les Soeurs, sont assez affriolants...

Slobodan & le pink lobby a dit…

Il est dommage qu'une querelle entre tous ces souzes bolchéviques viennent entacher la qualité de ce blog.
François, prenez un peu de hauteur par rapport à ces homo-fascistes qui veulent persuader l'opinion que l'homosexualité n'est pas une maladie.
Il faudrait donner à l'homothon pour les soigner...

François a dit…

Mais ce n'est pas une maladie, c'est comme ça.
Pas d'homophobie sur ce blog, merci.
Pas d'antisémitisme non plus.

Slobodan pense mal a dit…

Loin de moi l'idée ou l'intention de faire de l'homophobie. Les homosexuels sont, comme tout le monde, des hommes aimés de Dieu.
Le fait est qu'ils souffrent d'une déviance.
Mais si dire cela, c'est être homophobe, alors...
C'est vrai, j'oubliai qu'en France, on n'a pas le droit de penser différemment.

Georgette a dit…

Jeanne! Vous êtes démasquée!

jeanne a dit…

à Georgette: vous devriez dire grillée!

Vaucouleur a dit…

Vous avez remarqué, vous aussi: des "trisomiques 21" on n'en voit plus... marrant non ? ça doit être grâce au téléthon , certainement.

FrancisBlanche a dit…

Mais François vous etes un vrai thon thon flingueur!

François a dit…

A Vaucouleur : non, ce n'est pas drôle. je devine ce que vous insinuez, mais je me refuse à porter dans ce domaine quelque jugement moral que ce soit, et en remerciant Dieu de m'avoir épargné cette épreuve.