mardi 26 janvier 2010

Prix Nobel d'Economie

-"Quel diplôme avez-vous , Mademoiselle?"
-"Marketing et communication"
- "Dans quelle université?"
-"Dans une école de commerce!"
- "Ah? Faut dire que quand ya une crise, la première chose que font les entreprises, c'est d'tailler dans le marketing-communication!"

Vous avez entendu peut-être cet échange surréaliste. Pour moi, ce fut comme la madeleine de Proust : il y a plus de 40 ans, je m'en souviens, notre prof nous expliquait qu'en cas de crise,la première chose que faisaient les mauvais patrons, c'est de couper la pub, alors que c'était justement le moment de poursuivre l'effort, le marketing pour innover et rattraper les clients, et la communication pour faire savoir qu'on est encore vivant : ça rassure.

A l'époque les patrons sortaient du tas, et géraient au doigt mouillé. Maintenant, ils sortent des écoles de commerce, pas des universités sauf exception. Je n'imagine qu'on ne leur ait jamais appris cette vérité première.

Pourtant, la plus haute autorité de l'État ne le sait pas, il gère au doigt mouillé.

Il a déjà raté le Nobel de la Paix, celui d'Économie me parait mal parti. Je lui suggère de se mettre à la physique nucléaire plutôt qu'à la littérature.

3 commentaires:

Slobodan a dit…

Lui ne sortant d'aucune école, ses fils non plus, comment pourrait-il le savoir.
Quant à la madeleine de Proust, comment voulez-vous qu'il sache ce que c'est!

Prospectiviste a dit…

"Ah mais si vous croyez que je fais un boulot facile...hein...je vous demande de bien vouloir le reconnaitre que je fais pas un boulot facile!!"
Il n'aura pas le prix de l'Economie, il ne sait pas ce que c'est ...qu'une économie !

Prospectiviste a dit…

Davos: Obama se penche , enfin sur le problème du déficit US, déficit supporté par la Chine qui reste facinée par son débiteur(Syndrome là aussi du toobig to fail ! Trop fort ces américains) mais aussi aux conséquences de l'excédent de liquidités par l'injection de milliard de dollars dans l'économie par le Trésors US.
Je croyais qu'il y avait eu disparition de liquidités avec la crise financière?!Cela veut donc dire que l'on nous a encore embarqué et que l'argent ne s'est que déplacé et qu'il va ressortir ? Mais où est il placé cet argent?Dans les paradis fiscaux bien sûr.Cet argent n'est pas perdu pour tout le monde.
Après la crise de valeur de l'immobilier, la chute des cours de bourse, la restriction du crêdit interbancaire,aux entreprises et aux particulier et la floppée de faillites et de drames , nous allons devoir affronter déflation et dévaluations ! Seule solution: que les banques rendent l'argent !