mercredi 27 janvier 2010

Vivement demain!

Oui demain, demain...vite!
Ce n'est pas ce que vous croyez, l'anniversaire du petit, dont on nous rebat les oreilles. 55 ans, ce n'est pas cacochyme ça, je le saurais, forcément. Pour lui faire plaisir, un reportage sur les Rolex à 3h du matin : ah, c'est malin, un pauvre type devra veiller pour enregistrer ça... Il est vrai qu'il pourra demander des heures supp.

Non, c'est l'autre petit plaisir qu'on lui a préparé : le jugement sur Clearstream! Je pense au discours de Villepin, ou plutôt aux 2 discours qu'il fignole : celui de la victoire, et celui de la défaite.

Celui de la Victoire sera jubilatoire, césarien, impérial, sur le thème "Je vous l'avais bien dit que j'étais innocent! J'étais ici par la volonté d'un usurpateur, mais les manœuvres d'un politicard de banlieue n'ont pas réussi à tromper la Justice de mon Pays! Veni, Vidi, Baisi! Et maintenant une Espérance nouvelle se lève etc..."

Celui de la Défaite sera noble, courageux, volontaire "Je suis innocent! Tout aura été tenté contre moi, la calomnie, les réseaux occultes de l'Etat UMP, sans oublier les plus lâches pressions sur ce tribunal, j'ai été attaqué par le Garant du Droit et de la Justice, partie civile, devenu procureur! Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon cœur, et je fais appel bien entendu, car je crois en la Justice de mon Pays! Et maintenant une nouvelle Espérance se lève, etc..."

Si l'autre n'a pas eu son croc de boucher, il fera appel aussi : dans tous les cas on en a encore pour 2 ans. On n'a pas fini de rigoler....

4 commentaires:

COUIC a dit…

Hier, je suis allé aux puces et j'ai trouvé le cadeau d'anniv que j'offre ce jour à notre NN !(Devinez ce que c'est....) Mais aussi la corde dont je suis sur que le plumitif saura faire bon usage..plus tard.

Mathilde a dit…

"Je n'ai aucune rancoeur, aucune rancune. Je veux tourner la page". C'est un Dominique de Villepin triomphant sous ses airs modestes qui a commenté la décision des juges, jeudi au tribunal correctionnel de Paris après sa relaxe dans l'affaire Clearstream.

La phrase de la victoire, Cher François ! Vous en doutiez ?

François a dit…

Oh Mathilde, en ce genre d'affaires tout est possible!
Le DDV n'est pas blanc-blanc non plus, mais enfin la politique n'est pas construite sur la morale.
Ce qui m'amuse, c'est le camouflet que le nain vient de se prendre pour son anniversaire... Ca console...
Quand à la déclaration sur la rancœur, j'y crois comme au père Noël : DDV va maintenant tout faire pour l'autre se plante le plus tôt possible, en 2012 au plus tard. Enfin du sport!

Prospectiviste a dit…

Ben les juges n'ont pas voulu être encore instrumentalisés après l'avoir étés au début.
Ah le corporatisme et la sacro-sainte indépendance des syndicats de magistrats!!
Ils se vengent de la réforme.