lundi 1 mars 2010

C'est la marée....

Scoop : la mer, surtout sur la côte Atlantique, est affectée par des marées!

La lune en tournant autour de la terre crée une onde dans la masse des eaux, qui se traduit par un maximum et un minimum des hauteurs d'eau sur une période d'environ 12h 23 mn.

Le marnage est la différence entre ce maximum et ce minimum, il dépend du lieu, et bien sûr de la position des astres Lune et Soleil. Pour le rendre indépendant du lieu, il suffit de connaître le coefficient de marée qui va de 20 à 120, selon qu'on est dans la plus petite marée possible, ou au contraire "dans une très grande marée". A noter que la hauteur de la basse mer le jour de la plus grande marée constitue le "zéro" des cartes marines, et n'est pas le même référentiel d'altitude que celui des cartes terrestres (a priori le géoïde).

Bref, ce coefficient de marée est indispensable pour celui qui veut naviguer et pêcher le long de nos doux rivages. "A marée de 95 par noroît, j'vas au bouquet à la Vendette" : si vous ne décodez pas ces indications, allez chez le poissonnier.

La hauteur d'eau en un lieu donné est facile à calculer, mais vous ajoutez "un pied de pilote", car la réalité est parfois différente : le vent, et surtout la pression atmosphérique peuvent changer nettement la hauteur d'eau.

Alors voila, hier dimanche, la marée était de 102, haute mer à 4h34 du matin : une très belle grande marée, avec un marnage de plus de 6 mètres du côté de la Rochelle ou de Saint-Nazaire. Aujourd'hui 1er mars, la marée est de 115, et demain 2 mars, elle sera à 116. Normalement tout le monde sait ça au bord de l'eau.

Indépendamment, Météo France annonce une très forte tempête dans la nuit de samedi à dimanche, du Sud-Ouest aux Ardennes... Mais Météo France est à Toulouse, où on a peu conscience des marées, le mascaret de la Garonne n'allant pas jusque là.

Résultat : le vent et la basse pression atmosphérique ont fait monter l'eau d'un mètre de plus que la grande marée, et une digue a cédé du côté de l'Aiguillon/mer : 45 morts.

Des digues comme ça, il y en a partout, tout le long de la côte. Des tempêtes et des marées, il y en aura encore. Qui sera la prochaine victime? Les digues ont été construites à cause de l'affaiblissement des dunes par les constructions, surtout de ports de plaisance, comme le port du Morin à Noirmoutier. Mais l'Etat n'y est pour rien : il a refilé le problème aux départements. C'est pourquoi M Fillon a si vite annoncé qu'il allait accélérer les travaux de réfections des digues : on dirait Bush à la Nouvelle-Orléans.

Voyez ce qu'a dit vendredi dernier, avant la tempête, M Jacques Oudin, ancien sénateur : c'est ici.

Mais le réchauffement climatique est un complot : c'est ce que dit M Allègre, mais heureusement Allègre ment...

3 commentaires:

chouan a dit…

Allègre a parfaitement raison!
Mais bon, vous, vous êtes de la génération Cohen-Bendit on ne va pas vous en vouloir! Si la digue avait été renforcée en temps et en heure, il y aurait beaucoup moins de dégâts! C'est vrai qu'il y a plus urgent et les impôts des contribuables ont des causes bien plus humaines à honorer!

François a dit…

Gentil, Chouan, gentil... Un peu de fatigue, peut-être? Voyez votre médecin, je suis sûr que d'ici 6 mois, vous vous sentirez mieux...

Prospectiviste a dit…

Tout celà était prévisible et les phénomènes s'enchainent.Quand les drames surveinnent, celà ressemble aux comportement des joueurs de hokey sur glace : on croit qu'ils sont solides et stables, habiles et adoits à échapper aux adversaires mais souvent l'un bouscule un adversaire qui lui-même est projeté sur un troisième qui percute un ultime et le fracase contre le mur en vitre !
Plus rien n'est contrôlable et tout s'effondre !