mercredi 31 mars 2010

Poissons

Au fond d'une vieille malle, dans mon grenier vénérable, sous une poussière que l'on pourrait déjà qualifier d'archéologique, j'ai retrouvé un beau livre de Gaston Bonnier.


Comment vous ne connaissez pas Gaston Bonnier? Gaston Bonnier, 1853-1922, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, membre de de la commission des Sciences de l'Enseignement Primaire, et de l'Académie des Sciences, Agrégé de l'Université, Docteur es sciences, Professeur à la Sorbonne?

Il est surtout connu pour ses Flores : Flore complète de la France, Petite Flore, Flore du Nord de la France et de la Belgique (passionnant), Nouvelle Flore des mousses et des Hépatiques, Nouvelle Flore des Champignons, Catalogue des plantes de France, de Suisse et de Belgique.

Vous allez à la campagne avec tout ça,, avec un herbier en tôle peinte en vert, vous voyez un brin d'herbe ou un arbre, vous lui comptez ses étamines, ses pistils, ses sépales et ses pétales, vous regardez si la fleur est monoïque ou dioïque, si l'inflorescence est en grappe, en corymbe, en épi, en ombelle, en capitule ou en en cyme, et vous trouvez son nom!

Mais je vais vous expliquer, pour les fanatiques, et parce que c'est de saison, les principaux ordres des poissons. Le Poisson remonte à la plus Haute Antiquité, et il y a même des gens qui en mangent...

Les Poissons sont des animaux vertébrés, à température variable, dont la peau est ordinairement recouverte d'écailles, et qui respirent toujours dans l'eau par des branchies. Leur coeur ne contient que du sang noir et se compose de deux cavités principales, une oreillette et un ventricule.

- si un ou deux poumons est/sont ajouté/s aux branchies : c'est un Dipneuste (ex lépidosirène)
-si la queue est formée de 2 parties égales : c'est un Téléostéen (ex : carpe, morue)
-si la cavité des branchies s'ouvre par une seule fente de chaque côté, et que les écailles sont dures et grosses : c'est un Ganoïde (ex esturgeon)
-si la cavité des branchies s'ouvre par plusieurs trous de chaque coté, et que la bouche est en dessous de la tête : c'est un Sélacien (ex : requin)
- s'il n'a pas de nageoire sur les côtés, c'est un Cyclostome (ex : lamproie)

Bon, c'est de la science de 1893, et on doit en rire au Muséum (si tant est qu'on y rit parfois...)

Mais je vous donne un exercice : placez ces mots dans la conversation d'ici demain, et observez le résultat. Pour moi, j'étais mis au défi de mettre le mot "morue" dans mon post sans me faire incendier par le parti dévot : j'ai gagné, n'est-ce-pas?


2 commentaires:

le poisson de mars a dit…

pas de raison de vous incendier François! je ne me suis jamais sentie visée par le terme de morue, je suis pourtant dévote et même pas une put...(encore pardon Léon).
pour le reste, "je m'excuse," j'ose vous dire que j'espère avoir un autre sujet à causer.
PS qui avait parié?

François a dit…

J'étais mis au défi par mon frère qui, préférant encore la morue aux céteaux, quoique détestant tout poisson par ailleurs, voulait me faire ainsi prendre en flagrant délit de consommation d'espèces menacées.

La morue ne mérite cependant les sarcasmes dont on l'affuble, ainsi que le maquereau, le merlan ou le hareng. Je vous rappelle qu'elle servait autrefois à fabriquer la brandade.

Le parti dévot, dit "vert", est celui qui, après avoir encensé M le Président pour ses initiatives écologiques, le jette maintenant aux Gémonies, "parce que ça commence à bien faire".

Fine allusion au Parti Dévot qui sous Louis XIV, et à l'instigation de Mme de Maintenon, défendait un ultramontanisme absolu, parfois au détriment des intérêts du Royaume. Ils ont été particulièrement ridiculisés dans la pièce de Molière Tartuffe.

Pour être dévote, j'espère que vous n'en êtes pas moins femme, et je ne vois pas en quoi vous pourriez vous sentir visée, sauf à arborer ce pseudonyme qui indique que, demain, ce sera votre fête.

Un autre sujet à causer? Plus de téléostéen? Dommage...