mercredi 28 avril 2010

Y'a pas de justice en ce bas monde....

L'autre jour, je recevais un pieux mail m'invitant à prier et jeûner pour ce pauvre pape jusqu'à la Sts Pierre-et-Paul. Bonne idée, il en a effectivement bien besoin.


En ces temps difficiles, il convient de faire nos prières sans parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux. (Ne poussez pas des cris d'admiration devant mon style élégant, c'est un pastiche d'une citation de Chateaubriand).

Dans ce mail, il y avait une preuve de la détermination du pape : la façon vigoureuse dont il a traité l'affaire Marcial Maciel. Je n'étais pas très au courant, un peu de Wiki me fit froid dans le dos, mais j'allais plus loin. La réalité est hélas bien pire : "polygame" menant une "triple vie", pédophile sur ses propres enfants, le Père Maciel était à la tête d'une immense fortune, celle des Légionnaires du Christ, encore appelé "les Mexicains", dépendant directement de Rome, et administrait 700 prêtres, 1300 séminaristes, 65000 laïcs dans Regnum Christi (une filiale), 22 universités et 158 écoles. Cette Légion n'est pas vraiment progressiste du reste, si vous voyez ce que je veux dire... Une raison supplémentaire pour qu'on l'aime bien, n'est-ce pas? Il a gangrené toute l'Amérique latine, et il a même des centres en France.

Les premières accusations datent des années 50, mais il en aurait été disculpé. C'est en 1998 que l'affaire repart.... et La Croix d'aujourd'hui m'annonce que la Curie va trancher le dossier... vendredi prochain 30 avril 2010! C'est bien qu'on respecte la présomption d'innocence.

Je ne doute pas de la sincérité des membres de ce mouvement, mais enfin il a été dirigé par un escroc mythomane paranoïaque pervers sexuel pendant près de 60 ans, et il aurait sans doute pu être canonisé s'il était mort un peu plus tôt. Pas de chance pour lui.

Il y a de quoi ébranler la foi la mieux enracinée, mais passons outre. Il y en a, dont il aurait mieux valu qu'on leur accroche une meule autour du cou et qu'on les précipite dans la mer. Mais qui me garantit que ceux qui me demandent de l'argent en permanence, pour ceci et pour cela, sont respectables, sous prétexte qu'ils sont dans l'Eglise?

On me dit qu'il faut juger l'arbre à ses fruits, et que ces mouvements engrangent des vocations et des actions de charité dignes d'éloge, et qu'il faut donc être indulgent pour l'arbre s'il est pourri. Et bien non, je ne marche pas. Je veux pouvoir avoir confiance. La confiance, elle est d'abord donnée, mais peut se retirer. Aux responsables maintenant de nous la redonner.

PS : vous avez vu le reportage des "infiltrés, sur FR2 hier soir? Terrifiant...

2 commentaires:

Mathilde a dit…

A propos de votre post scriptum : je n'ai pas vu l'émission en question. En revanche j'ai pu voir le reportage diffusé sur France 4sensible et intelligent fait par Virginie Ledoyen sur 3 séminaristes parisiens : "Au nom du Père". Cette jeune actrice, athée, s'interroge sur le sens de leur vocation, leur formation et leur place dans l'Eglise.J'ai pu voir combien nos jeunes séminaristes étaient bien suivis dans leur cheminement spirituel et personnel (mieux qu'autrefois j'en suis sûre) Ce reportage peut être vu jusqu'à demain sur le site de F4 : allez y François, cela vous remontera le moral ! Il y a encore d'honnêtes gens qui vont porter des fruits. A l'Eglise de trier le bon grain de l'ivraie
En ce sens ce beau témoignage était réconfortant.

François a dit…

Mais oui, Mathilde, il y a des prêtres, jeunes ou vieux, curés ou aumôniers, qui sont très bien, ceux que l'on rencontre habituellement.
Heureusement.
Ma cible, c'est la Curie, ses modes de fonctionnement, et ses habitudes de recrutement : le système se perpétue.
Le Père de la Morandais disait que les collaborateurs du pape ne lui disaient pas tout. Ce sont eux qu'il faut virer.