lundi 31 mai 2010

Pauvre Peuple Juif

C'est au XIXème siècle qu'on a surtout parlé du tragique destin du peuple juif. Parce que l'Église avait théorisé sur le "peuple déicide", et que l'anti-sémitisme osait s'affirmer publiquement, l'un soutenant l'autre, tandis que par ailleurs le sionisme devenait militant.


Mais il y avait de quoi faire pleurer, avec sa dispersion supposée après la chute de Jérusalem, et ses communautés tolérées, surtout en Islam, mais régulièrement pogromées, surtout à l'Est. Sans compter l'expulsion d'Espagne.


Le mythe du Juif Errant traîne depuis le Moyen-Age, mais c'est bien au XIXème que sa malédiction est médiatisée, surtout grâce à Eugène Sue.


Au XXème siècle, le comble de l'horreur est atteint avec la "solution finale" des Nazis, et l'antisémitisme russe renouvelé par Staline et les Soviétiques.


Les Juifs pourchassés et meurtris veulent retrouver leur "Terre Promise", et on pense bien sûr aux réfugiés de l'Exodus qui n'arrivaient pas à accoster...Le sionisme emporte finalement la partie, et après avoir "gagné" Jérusalem contre les Anglais et contre les Palestiniens, l'Etat d'Israël est créé en 1948. Les Juifs pensent avoir trouvé enfin leur havre de paix...


60 ans et quelques guerres plus tard, il devient évident aux yeux du monde entier que ce pays s'est développé aux dépens des Palestiniens, qu'il s'est étendu en dehors du droit international, aux mépris des droits des autres, qu'il est dirigé par un gouvernement qui ne connaît que la force brute, soutenu par une coalition de la Knesset qui ne tient que par quelques rabbins intégristes.


On a essayé de nous faire gober l'invasion du Liban ou la destruction de Gaza comme des opérations indispensables à leur "sécurité", mais enfin les bombes à sous-munitions, ou au phosphore, sont plutôt utilisées pour des génocides que pour du maintien de l'ordre. Le "Mur", les colonisations, le vol de l'eau douce, ne font qu'étendre l'injustice, la colère et les frustrations.


"Peuple d'élite, sûr de soi et dominateur", disait De Gaulle. C'était bien vu, malgré le premier qualificatif de politesse. Mais les US les soutiennent mordicus, depuis toujours, mais jusqu'à quand?


Après le dernier incident de ce jour, la prise d'assaut d'un bateau dans les eaux internationales, hors du droit international et avec des moyens hors de proportions, voila mon pronostic : l'intransigeance des dirigeants israéliens, l'intégrisme de leur aile droite, leur refus -ou leur impossibilité- de s'engager dans la moindre concession, va conduire ce pays et tout ce peuple au désastre.


Leur "havre de paix" est devenu un enfer. Leur pression démographique ne peut que les pousser à tout repousser. Ils ont la bombe atomique, ils finiront vitrifiés, et tout le Moyen-Orient avec eux. 


L'intégrisme tue ceux qu'il prétend conduire. Le sionisme se retourne contre le peuple qu'il voulait défendre.


Pauvre Peuple Juif!



6 commentaires:

Prospectiviste a dit…

C'est la réponse du fort au faible !

Le mossad n'est plus aussi bon qu'avant et on voit la réaction de l'armée qui est obligée de s'en sortir "à l'estime" pour ne pas avoir à supporter le poids des turpitudes des services mal renseignés.

Derrière tout celà , il y a la corruption des politiques et l'assurance des faucons qui savent détenir les batons qui frappent fort et dur !

Il faut chercher les armes de destruction massive ...et Israel devrait demander aux US.Ils font ça très bien de bonne ou de mauvaise foi ! En route pour le nouvel nouveau Nouvel Ordre Mondial!!

Prospectiviste a dit…

Les israeliens se comportent comme les anglais avec l'Exodus !

Le bon docteur couche-nerfs avec son discours lénifiant, bien dépité a eu du mal à reconnaitre le scandale d'une attaque dans les eaux internationales: "une erreur , au pire une faute !!"

C'est bien pour un interventionniste spécialiste de l'humanitaire et inventeur du droit d'ingérence!

Anonyme a dit…

facile avec françois,on s'attaque aux conséquences sans effleurer les causes: technique sioniste classique du "pile je gagne face tu perds".

Anonyme a dit…

Qui vous a autorisé à parler du peuple russe?

François a dit…

Je fais ce que je veux, quand je veux, et je dis ce que je pense, quand je veux.
A priori, tous les hommes sont mes frères, mais c'est parfois impossible à le vivre ainsi, tant certains sont pénibles.

Prospectiviste a dit…

Vous voyez comme la vie politique et médiatique est particulière !

On n'entend déjà plus parler de résolution à lONU pas plus que d'enquête sur les évènements en mer ....juste d'expulsion , discrète d'individus perturbateurs qu'il faut exfiltrer et à qui on va tirer l'oreille !

On en fait plus pour le thon rouge !

Tiens je vois des rolling stones et des tours qui tombent ....pas vous ?