vendredi 28 mai 2010

Précision

Le Post précédent ne permet pas de laisser des commentaires. C'est une erreur de manipulation de ma part.
Normalement, vous devriez pouvoir en déposer maintenant, mais ils seront systématiquement modérés : un petit rigolo, Anonyme, s'amuse à y mettre des ordures.
J'ai porté plainte auprès de Blogger, on verra bien si ils le trouvent, auquel cas il sera convoqué dans mon bureau.

4 commentaires:

Prospectiviste a dit…

Nous touchons au sublime de la langue de bois ce matin avec notre Eric WOERTH qui met la réforme des retraite sur le compte de ....la crise!!!
Si si , la super voix de son maître a osé le faire pour dédouaner le NN qui n'en est pas à un retournement depuis son tombereau de promesses électorales non tenues !
Allez , encore un petit effort et il va nous sortir le fameux "demain on rase gratis"
En politique en France on a pas le droit de parler de la rigueur(financière et budgétaire s'entend) mais toujours de la crise !
Vous voyez comme c'est simple finalement : bien connaitre son bréviaire et le lire à haute voix au micro des faux journalistes et hop le tour est joué !

Tiens , fait beau...merci Sarko !

Prospectiviste a dit…

Martine , elle , elle sait parler des journaliste en les traitant de hyènes assoiffées de sang ! Mais le problème c'est que sommée de s'expliquer devant eux elle a des trous de mémoire : c'est ...déchirant et grave pour une présidentiable ! Elle aussi ne se souviendra plus de ses promesses !
La pov' !

Tony a dit…

C'est la gestapo ici !

François a dit…

Pire que ça : c'est le KGB...
Allez, zou, Tony!