jeudi 17 juin 2010

Retraites : le soulagement...

C'est extraordinaire, la façon dont est géré le dossier des retraites. Chapeau bas, Messieurs!

Il vaut avouer que j'ai eu très peur : on avait laissé fuiter 63 ans, la fin du bouclier fiscal, la taxe de 1% sur les gros salaires (11 000€/mois). Heureusement, la réalité est bien plus pragmatique.

Ce sera 62 ans! Ou plus exactement 2 ans de plus (ce qui fera 52 ans pour les policiers). Parisot demandait 65 dans un premier temps, 67 à la cible. C'est vous dire à quel point on ne saurait assez remercier M Sarkozy pour sa sagesse, qui frise le laisser-aller, mais bon... En pratique, ça veut dire que les vieux qu'on vire à 55 ans pour les remplacer par des petits Bac+8 en CDD, feront 2 ans de plus chez Paul-Emploi SARL.

Finalement, ce sont les salariés qui vont payer : bien fait. En particulier les fonctionnaires : on va augmenter le taux de cotisations salariales "pour faire comme dans le privé". Je vous parie ce que vous voulez qu'à chaque augmentation du prélèvement, il y aura une hausse du point d'indice. Donc, la dette de l'Etat paiera pour la dette des retraites. Là, il y a un lapin dans le chapeau! Bravo M. Sarkozy : vous rassurez vos bourgeois sans faire vraiment peur aux salariés publics, qui vont vite obtenir la promesse du maintien du salaire net.

Et du coup on ne parle plus de faire cotiser les primes....

M Sarkozy, "qui ne touchera pas au bouclier fiscal, car sinon c'est pas un bouclier", et qui "n'a pas été élu    pour augmenter les impôts", vient de le manger,  son chapeau : l'IRPP vient d'être augmenté de 1% et cette hausse ne comptera pas dans le bouclier. Ce qui m'a alerté, c'est qu'on en attend 280 millions d'euros, autant dire une broutille : la tranche 40% est pour ceux qui ont un Revenu Net Imposable de 69 783€ par part, soit 139 566€ pour un couple, et ce qui augmente c'est 1% du supplément au dessus de 69783.

Autrement dit c'est cosmétique, et il n'y a pas de quoi fouetter le chat de Dadou : le symbole (creux) est posé, et permet de dire que les riches "ont payé" - mais si peu! Chapeau, l'artiste.

Il parait que tout a été calculé au millimètre par M Woerth : à 62 ans et demi, Sarkozy aurait pris le risque de ne pas être réélu. A 62 ans, ça peut passer... Le Medef voulait bien 1% d'impôt en plus sur les gros salaires, mais que sur la tranche max... Tout est comme ça.

Et les détails ont été soignés : coup de pouce pour le travail des seniors, à faire rigoler le plus jeune de mes petits-enfants! Et la pénibilité est prise en compte : 60 ans, mais uniquement pour les culs-de-jatte!

Ce soir, il y a le foot : autant dire que déjà on n'en parle plus de sa réforme. Coup de bol : les retraités du Var ont été inondés : la TV ne parle que de ça.

Voila comment on fait "la réforme du quinquennat" : du footage de gueule. Mais on s'en fout : les pépins seront pour 2017, et ce sera Copé, l'auto-désigné successeur, qui devra se débrouiller.

 Je n'aurais qu'un conseil à donner aux jeunes : apprenez l'orthographe (pour l'avantage concurrentiel), et faites beaucoup d'enfants, qui vous viendront en aide plus tard...

Aucun commentaire: