jeudi 10 juin 2010

Sainte Christine Boutin, martyre

Madame Boutin est de nouveau dans la tempête. Et c'est de la façon la plus odieuse qu'elle se fait lâcher, lyncher, lessiver. Et après tout, tout ceci est ridicule : qu'est-ce qu'on peut faire maintenant avec 9 500€ par mois?

La première fois, elle avait réussi à régler définitivement ce que Chirac n'avait pas voulu faire et ce que Delanoë n'avait pas pu faire : mettre de l'ordre dans l'attribution des logements "de la Ville de Paris". Une véritable écurie d'Augias, cette gestion. Autrefois le maire-préfet en décidait, donc le gouvernement, et toute la IVème République était logée ainsi. Lorsque Giscard en fit une ville normale avec un maire élu, Chirac, maire-candidat,  y logea tout l'UDR, le RPR , le SAC, son cabinet, leurs amis et ceux de sa fille.

Et bien c'est Christine Boutin, au prix du lourd sacrifice de son directeur de cabinet, qui régla ceci une bonne fois pour toutes.

Elle vient maintenant de soulever un autre problème, qui va être aussi réglé en 2 coups de cuillère à pot : le cumul emploi-retraite, une des promesses de l'actuel président. Oui, il faudra travailler plus pour gagner plus, et pour cela les conditions pour cumuler un emploi et une retraite ont été allégées. Pas très moral tout ça, sauf pour les gens qui n'ont même pas de quoi manger avec leur retraite, mais heureusement la Présidente des "Chrétiens-Démocrates" a su y mettre bon ordre.

Finis les jetons de présence de Madame Chirac au Conseil d'Administration de LVMF (Et oui, il faut des femmes dans les CA). Finis les "ménages "de Mme Kouchner. Finies les missions bidon (le rapport de Mme Tibéri, ce ne sera plus possible). On parie que même sa pension de réversion, dont elle a l'espérance si Monsieur Boutin décède avant elle, ce qu'à Dieu ne plaise, elle va être obligée d'y renoncer.

Et pourtant, tout ceci est légal, mais sans doute la loi a été faite par et pour ceux qui la font.

Le plus grave, à mon avis, est qu'on dit qu'elle a été "achetée" par Sarko, avec cette mission, pour qu'elle ne se représente pas en 2012. De fait, elle a eu le job, et elle ne se représentera sûrement pas, mais il faut être vicieux pour imaginer que Sarko serait assez malin pour la recruter au prix fort, en vue de faire fuiter l'info pour la couler définitivement. Et s'il l'a fait, je pense que les supporters de Mme Boutin vont exiger de lui un bulletin de confession avant de revoter pour lui.

A propos, je signale à M Morin, qui prétend se présenter aussi en 2012, de faire attention : qu'il ne ferme pas ses volets à 2h du matin, qu'il n'aille pas se promener le long des étangs de la forêt de Rambouillet, qu'il n'aille pas à Katyn...

Mme Boutin a offert sa voix en 2006 à M Sarkozy, contre la promesse qu'il améliorerait la condition pénitentiaire. Je l'avais prévenue qu'elle risquait d'être déçue : la quantité remplacerait la qualité. Voyez-vous même! Et puis, comme ministre du logement, on peut lui être reconnaissant d'avoir nettoyé Paris des tentes "Don-Quichotte" qui faisaient fuir les touristes.

Mme Boutin a ainsi rendu d'immenses services à la société, et voyez comme on la traite. Moi, je veux la remercier, convaincu qu'elle trouvera au moins le bonheur dans un autre monde.

9 commentaires:

Slobodan a dit…

Y en a pas un pour rattraper l'autre! Alors, tant qu'à voter pour quelqu'un, franchissez le Rubicon, ça fera au moins des bobos dégoutés!

François a dit…

Le Rubi-quoi?
A propos, vous savez ce qu'elle a dit sur le préservatif? Que c'était "mieux sans" que "avec"...
Vous avez un avis, Slobo? Moi pas.

Prospectiviste a dit…

Etrange comme les choses vont en politique: un jour elle réussit à faire tomber des privilèges et le lendemain elle en profite mais est descendue par les mêmes qui avaient denoncé le scandale des logements de fonction!

En politique c'est comme dans l'artillerie, il faut un certain temps pour comprendre d'ou viennenet les coups et s'il faut être réactif, mieux vaut savoir avec précision contre qui renvoyer les coups de mortier.
En l'occurence quelque haut fonctionnaire frustré et sûr de ses prérogatives et qui balance aux scribouillards.
Il est vrai que la république ne manque pas de "putains" en tous genres et qui après avoir mangé dans la main de leurs maîtres ne manquent pas de tenter de s'exhonerer de leurs turpitudes en dénonçant ce à quoi ils n'ont pas eu droit.

Hier, Christine B se justifiait au micro de RTL et le lendemain elle abandonne le combat en rase campagne.Des restes de l'esprit de 40 sans doute et qui nous fait nous poser la question de l'engagement et de la fiabilité des politiques dans queque bataille que ce soit.

Avoir des convictions ne sert de rien car soit on est acheté soit on se doit de se taire , sous la menace ou sous l'impérieuse nécessité de vivre et de préparer un avenir toujours incertain.

Les porteurs de valise ont encore de beaux jours chez nous et ceux qui détiennnet les coffres-forts plein de révélations sensibles aussi.

François a dit…

Prospect : je risque de vous modérer, pour la longueur du texte, et pour l'emploi de certains mots, même entre guillemets et bien que d'usage courant à Toulouse.
En effet on ne dit plus "putain", on dit "cadeau d'anniversaire"...
Mme Boutin a l'art de ch.. dans les ventilateurs : tout ça est très bon pour la propreté de la République...

Prospectiviste a dit…

Aïe ! Je suis cuit !

anonyme de léon 4 a dit…

Je suis bien d'accord avec François. Que peut-on faire avec 9500€ par mois? et le problème du logement à Paris?
A ce propos, off en retraite au chomage,cherche appart paris XV ou VII, 3 ch, pas cher...
François, vous pouvez modérer le propos!

Prospectivistoministre a dit…

Me promenant il y a peu encore, du coté de la rue Vivienne, je peux vous dire que la révolution "culturelle" n'aura pas lieu et qui voudrait qu'un ministre regarde par sa fenêtre l'argent qu'il y jette !

Combien coute au contribuable le bon plaisir du prince qui fait attendre une serie de voitures de luxe avec chauffeur et copilote, escorte pour faire "important", sécurité embarquée, assistance communication, gardiens de places , chêfs des gardiens de place, déplaceurs scientifiques de panneaux "interdiction de stationner", plantons de gendarmerie, mécaniciens, polisseurs de capots (pas les chauffeurs car il y a une hierarchie la aussi dans le personnel des petites mains et les costards ne se frottent pas aux bougres de l'entretien) et tous les ouvreurs de portes , huissiers....à l'intérieur !
Ah mais toucher à tout celà serait une erreur fatale !
Et tout celà multiplié par le nombre de ministres, secrétaires d'Etat, sous-secrétaires, et autres hauts et bas fonctionnaires jaloux de leurs petits avantages.
Et puis la distribution de ces avantages fait partie du plaisir que doit avoir le big chief pour tenir ses troupes et les personnages les plus dangereux pour lui.
Bon c'est pas tout celà mais j'ai une mission d'étude à faire et je vais pas aller au bourget à pied !
Oui mon brave , ces deux valises Vuiton là , Madame prendra le prochain !

François a dit…

A Anonyme Léon : pourquoi vous modèrerais-je? Vous êtes trop sage, bien que rare.
A Prospect : tout ceci est vrai, c'est l'ivresse du pouvoir, celui qui donne tout, pour lequel on est prêt à tuer mère et amis...
Mais tout l'argent que l'Etat dépense (fort mal), il va toujours dans la poche de quelqu'un : il va y avoir des pleurs et des grincements de dents...

Prospectiviste a dit…

Eh oui, mais je pense qu'il y aura de bon dentistes pour calmer tout celà ou refaire de beaux rateliers !

Mais au fait, pour qui sonne le GLAM ?