lundi 2 mai 2011

Peut-on se réjouir de tout?

Il semble que oui. Surtout du côté des Forces du Bien. C'est la thèse.
Il semble que non. C'est l'antithèse.
Ma synthèse sera que ça dépend des cas.


Par exemple : faut-il se réjouir de la grossesse supposée de Carla? Et bien pas encore! Parce que, compte tenu de l'âge de la dame et des pathologies du mari, père présumé selon le Code Civil, il faut faire des analyses pour savoir si le foetus est normal. Si oui, réjouissez-vous, la grossesse sera "consolidée", comme on dit maintenant. Si non, elle fera une IVG comme tout le monde, et vous ne saurez pas pour qui voter en 2012.

Autre exemple : faut-il se réjouir de la mort d'un homme? Bien sûr que non! Mais si c'est Ben Laden? Alors là, pas de problème, déchaînez-vous... Bush et notre Infatigable Lapin ont dit que "Justice avait été faite". Ce n'est pas mon opinion : ce monsieur a été au mieux tué dans une action de guerre, au pire exécuté. Mais dans tous les cas, il s'agit d'une décision de l'Exécutif, en aucun cas d'une décision judiciaire. Et puis, est-on sûr qu'il est bien mort? Vous allez voir, on va nous refaire le coup du complot.

Ce n'est pas grave? Surtout dans le cas de ce monsieur? Bien si, quand même. C'est juste la différence entre la loi du Talion de l'Ancien Testament, et celles des démocraties et du Nouveau Testament. Choisissez vos valeurs de référence, mais n'en changez pas selon votre humeur.

Parce que moi aussi je pourrais souhaiter la mort de certaines personnes que je ne nommerai pas, mais que je pense nuisibles à l'avenir de notre pays. Mais je me retiens, très fort. Des fois, je craque, je l'avoue, et commence par des soupirs "Ah si seulement...".

Faut-il se réjouir du mariage de Kate et William? Mais oui, surtout que ça a fait marcher les usines de dentelles de Calais!

Faut-il se réjouir de la béatification de Jean-Paul II? Et bien, je ne sais pas, tellement il est évident que cet homme est saint. Il n'y a pas besoin de rapport des services de l'Incurie Romaine pour le savoir. Comme pour Pie XII, du reste. Mais pour Pie XII, on fait des chichis à cause de son pontificat, et pas pour JPII : je ne comprends pas. Il doit y avoir un secret là-dessous...

Doit-on se réjouir de l'abandon du bouclier fiscal? Vous vous en fichez parce que vous n'en avez pas? Ce n'est pas une raison, pensez un peu des fois à l'intérêt général...

Aucun commentaire: