lundi 12 mars 2012

Conseil de classe

Madame, je vous ai demandé de venir avec votre petit garçon, parce que vraiment ça ne va plus du tout...

- C'est pas vrai. C'est tout qui va bien!

- Mais non, Nicolas, c'est pas tout qui va bien, comme tu dis. Prends le chômage, par exemple : tu avais dit que tu le baisserais de moitié, et il a doublé.

- Ca, c'est pas ma faute, y'a la plus grave crise financière depuis les années 20. C'est les journalistes qui disent du mal de moi..

-Mais enfin, Nicolas, tu ne peux pas toujours dire que c'est la faute des autres. Avoue que ce n'était pas ta première préoccupation, le chômage. Au contraire, tu te contentais de dire que tu en avais assez de l'assistanat, et et qu'ils n'avaient qu'à travailler.

Autre point : on t'a surpris plusieurs fois à copier sur ta voisine de droite. Pourquoi?

- Et ben pourquoi, elle, elle a de bonnes notes, alors que moi qui me farcis tout le boulot, on fait que m'engueuler! C'est pas juste.

- Mais ce n'est pas une raison pour copier, surtout si ça ne sent pas très propre. Parlons aussi de ton comportement. On te reproche toujours ton bling bling, le Fouquet's, le yacht.

-Alors ça, c'est vraiment dégueu! Parce que j'ai changé, et j'ai dis que j'le ferai plus.

-Mais enfin, Nicolas, on voit bien que c'est une attitude, et qu'en fait tu aimes ça. L'argent, ça t'a toujours fasciné, et ça te fascinera toujours. En 5 ans, tu n'as pas trouvé le moyen de faire oublier ça, par exemple, en allant manger une moule-frite à Bandol, alors qu'on sait que tu adores le homard du Bristol.

- Madame, intervient enfin la maman, vous laissez entendre qu'il ne va pas être admis en classe supérieure? Mais c'est terrible! Avec tout le mal qu'il s'est donné! C'est vrai, il a couru après toutes les balles, il en a fait de l'avion, et puis, une loi après chaque fait divers. Vous avez vu ça : une loi par semaine en moyenne pendant 5 ans! Il a fait tout ce qu'il a pu.

- Mais, il est exclu qu'il passe au niveau supérieur. Peut-être sera-t-il autorisé à redoubler, si il promet de bien se tenir pour cette fois? Mon petit Nicolas, peut-on te faire confiance?

-Ah ça oui, j'vous l'promets, j'ai changé.

-Bon, mon petit, le conseil de classe en décidera le 22 avril et le 6 mai.

- Bon, y'a intérêt à c'que j'passe, passe que Fraise des Bois, y va vous faire le mariage gay, l'euthanasie, des impôts pour les riches, et plein de saloperies!

-Nicolas! Voyons! Surveille ton langage!

Aucun commentaire: