mardi 8 mai 2012

Saint Joseph

Ce pauvre saint Joseph n'a été reconnu comme un grand saint qu'après le Concile de Trente, lorsque sainte Thérèse d'Avila l'adopte pour patron et surtout après que les Jésuites lui ont fait place dans leur Trinité : "Jésus-Marie-Joseph".

Il était auparavant représenté comme un vieillard grippe-sou, assez niais, mettant le voile de la Vierge et son chapeau en gage pour acheter du vin, ou renversant la bouillie du petit.

Il est à peine mentionné dans les Évangiles, mais les Apocryphes ont comblé ces lacunes en inventant toutes sortes de fariboles. Il aurait eu 80 ans au moment de son mariage avec Marie, et aurait obtenu sa main parce que son bâton a fleuri (Miracle dit de "la baguette fleurie").

Trêve de balivernes, la sainteté de Joseph a enfin été reconnue, comme "gemma mundi, nutritor Domini".

En 1598, l'Eglise San Giuseppe dei Falegnami lui est dédiée à Rome par les charpentiers et menuisiers, comme le premier couvent d'Avila et l'église des Carmes à Paris. Saint François de Salles le donne comme patron aux religieuses de la Visitation.

Son rôle dans la Révélation a été très important : il ne fallait pas que le diable s'aperçoive de la naissance de Jésus. Il fallait donc un père nourricier, et une famille "normale" pour le Sauveur. Le diable a égaré Herode, mais a été finalement berné.

Il est le patron bien sûr des ouvriers du bois, mais plus encore des ouvriers en général. N'ayant pu se loger à Bethléem, il est le patron des SDF et des mal-logés. 

Mais surtout, il est le saint patron de la bonne mort. Il eut en effet la chance d'être administré par Jésus qui fit venir les archanges Michel et Gabriel pour recueillir son âme guettée par le démon.

Enfin, au XIXème, il fut promu patron de l'Eglise universelle, ce qui n'est pas rien. Le mois de mars est celui de saint Joseph, comme le mois de mai est celui de Marie.

Sa dévotion est toute particulière à Montréal, où on a construit pour lui une basilique en pierre blanche dont la coupole rivalise avec celle de St-Pierre de Rome, modestement appelé Oratoire Saint-Joseph de Mount-Royal.

On a peine à imaginer les difficultés qui furent les siennes, de la découverte de la maternité de Marie à la fuite en Egypte, mais aussi le souci quotidien de nourrir et de protéger sa famille. 

Les pères de famille partagent les mêmes inquiétudes, et peuvent utilement s'en remettre à lui. On le fête le 19 mars.

Ses titres sont : Josephus, faber lignarius, sponsus Mariae, nutritor Domini. On dit Giuseppe en italien, José en Espagne, Josef en hollandais, Osip en russe et Yusuf en arabe.

1 commentaire:

soeurette a dit…

Toujours autant de style et le petit detail que je ne connais pas : un regal. Vivement dans 10 jours (maximum normalement)