samedi 22 juin 2013

Que d'eau! Que d'eau (Le duc de Magenta devant les crues de la Garonne en 1875)

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ...

Voila un poème de saison et de Baudelaire pour cette fête de la musique, pour le solstice, pour la St-Jean.

Un autre de Verlaine :

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits ! 
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !


Mais pourquoi s'ennuient-ils? Il n'y a pas de quoi. Il y a toujours quelque chose à faire, veiller par exemple. Même s'il pleut pendant 100 ans de solitude.

Fépabo! C'est comme ça, ma pauv'dame, on y peut rien! Comme la sécheresse et les impôts, faut subir. Moi en 2003,....

- Quoique, dit le monsieur, faut pas oublier que Mollasson Ier est aux manettes, et que le Ciel se venge des lois scélérates qu'il veut nous imposer. On ne lâchera rien, rien, rien. Le Bon Dieu tire la chasse, et il a pas tort....


Que d'os, que d'os aussi pour MM Tapie, Guéant, Sarkozy et consorts, bien mouillés dans les "affaires". Attention, ils sont présumés innocents, pas comme Cahuzac qui, lui, a avoué. Il parait, qu'ils disent, que ce sera long, les procès. Pour ma part, ça ne me gène pas si ça dure jusqu'en 2017, ça permettra de rafraîchir la mémoire de ceux qui sont nostalgiques de cette présidence "éclairée"  et qui meurent d'envie de recommencer.

C'est surtout pour Guéant que ça m'amuse. "Le zèle de Guéant l'empêche de marcher".... Guéant le moralisateur de canailles, et autres ennemis de l'intérieur, le racketteur des automobilistes, Guéant le cardinal grand "manitou", Guéant qui a passé sa vie à écouter tout ce qu'on dit, à espionner ses concitoyens jusque dans les salles de bain, le liquidateur de la Gendarmerie au profit d'une police en grande partie corrompue par ses indicateurs proxénètes et tenanciers de tripots clandestins, Claude Guéant pris la main dans le sac du fric en liquide destiné aux enquêtes, ce qui est interdit par une circulaire de Guéant Claude.... (C'est une anaphore).

Heureusement que les Boulonnais-Billancourtois ne l'ont pas élu député! Dans la série, il ne manque que Guaino, coupable pour le moins d'avoir fait dire des bêtises à son "maître", et qui maintenant les sort pour son compte, au nom de la liberté d'expression. Ce mec ose tout, mais il n'y a pas de lois contre la connerie, encore un coup des socialos.

Maintenant, on va avoir le Tour de France, engeance annuelle. Heureusement, ils seront mouillés, comme les autres.

Allons, allons, remettez-vous! Il pleut : et alors?

Aucun commentaire: