mercredi 8 mai 2013

Anniversaires

55 ans depuis le coup d'Etat gaullien, profitant du foutoir algérien, 50 ans depuis le Concile Vatican II qui a "dépoussiéré" une Eglise bloquée sur elle-même, 45 ans depuis mai 68 qui a permis aux hommes de devenir adultes et responsables, voila 3 anniversaires qui inspirent notre droite "catholique" décomplexée.

Le mot décomplexé est devenu très tendance : ça veut dire, en gros,
- en politique : qu'il n'y a pas de honte à se dire de droite (et surtout d'extrême droite),
- en économie : qu'il n'y a pas de honte à s'enrichir encore plus, même aux dépens des plus pauvres,
- en religion : qu'il faut en revenir avec fierté aux pratiques anté-conciliaires les plus obscurantistes.

Le Péco veut reconstituer la situation de mai 58 pour reprendre le pouvoir. La Penlé et ses groupuscules fascisants préparent et espèrent un  nouveau février 34. Quant à mesdames Tinbou et Jobard, elles appellent à un mai 68 "à l'envers", pour restaurer la "famille".

Ce qui était autrefois réservé aux rares lecteurs de feuilles de choux extrémistes, est maintenant répandu partout dans les réseaux sociaux. Ces gens-là sont très forts en communication, on reçoit 200 fois le même mail appelant à la résistance civile "à la Gandhi", les tweets par millions appellent à "veiller" et à ne rien lâcher.

Comme on n' est pas en reste de références historiques, certains demandent la réparation du génocide vendéen et le retour à l'ordre d'avant la révolution française, dont les principes doivent être "extirpés"(liberté, droits de l'homme, liberté de culte, etc).

Leur idéal, c'est un peuple sans instruction qui laisse une élite faire ses petites affaires, sans contrôle autre qu'un plébiscite de temps en temps. Leur vision, c'est un peuple encadré par ses curés ("un curé vaut 10 gendarmes", disait Napoléon) assurant la paix publique par la menace de l'enfer dans l'au-delà, et des évêques nommés par le pouvoir pour aider le Préfet.

Leur programme, c'est de se débarrasser des juifs, des francs-maçons, des homosexuels, des étrangers, des immigrés, des racailles et des Roms, (et j'en oublie), de remettre les femmes à leur place devant leurs casseroles, de rétablir les processions, les Rogations et les semaines des Quatre-Temps.

Voila les objectifs de la manif du 26 mai prochain, à laquelle de braves gens se joindront, sans comprendre les enjeux de ses promoteurs. Un papa et une maman, c'est mieux. Certes.

Oui, autrefois, c'était mieux. Et plus on remonte dans le temps, meilleur c'est. Personnellement, sans complexe, je réclame le retour à la constitution de la République Romaine.