mercredi 16 juillet 2014

Libéralisations - bis

Je ne peux que conseiller à mes fidèles lecteurs de relire mon blog du 24 janvier 2008 "libérer la croissance", ou, éventuellement, celui du 6 février 2008 . 

J'y saluais les audaces du rapport Attali (celui de 2008 remis à son Excellence M Sarkozy, Président de la République, depuis déchu), et mettais au défi le récipiendaire de les appliquer. De quoi s'agissait-il : de libérer la croissance, en particulier en libéralisant les professions réglementées, en premier lieu les taxis.

Naturellement, il n'en fit rien, car le monsieur ne faisait que dans le verbe (plutôt vif) et le fric (plutôt liquide).

Ces bonnes idées sont reprises dans le rapport Attali remis à Guimauve le Conquérant, qui tente de les mettre en oeuvre. Pour les taxis, c'est du reste la concurrence qui s'en charge avec l'invention des VTC qui les contourne.

Hier, attaque en règle, via la Cour des Comptes, contre les abuseurs du Peuple : pharmaciens, huissiers, notaires, orthoprothésistes, et j'en passe. On rappelait hier sur les ondes que devant chaque niche fiscale il y a un chien, et pour chaque profession libérale deux bouledogues : ceux-ci sont lâchés et mordent furieusement. Je ris.

Il faut avoir eu la chance de rencontrer ces gens une fois dans sa vie, pour avoir envie de les pousser à la ruine. Un notaire vous prend 5000 € de caution pour un acte, et vous rend 4800 € 6 mois plus tard, sans intérêt. Un huissier vous poursuit pour une facture que vous ne devez pas payer, car elle résulte d'une erreur de facturation de votre opérateur de téléphone qui s'est trompé de personne. Débrouillez-vous avec, les frais augmentent comme le cube des délais, et ils sont du genre à ne pas vouloir savoir. Si en plus vous êtes pauvres, vous devenez vite TRÈS pauvres.

Quant aux pharmaciens, ils sont doublement pénalisés, car on leur avait donné la liberté des prix sur la parapharmacie en échange du blocage des prix sur les médicaments remboursables. Et maintenant tout ça va partir dans les supermarchés...

Enfin, je n'y crois pas trop. Leur puissance de nuisance est particulièrement élevée. Politiquement et sociologiquement, ils sont à droite, ce qui explique la reculade de Paul Bismuth. Socialement, ils sont puissants, et Flamby risque de flageoler.

Et pourtant, quand on est à droite, on doit être pour la liberté d'entreprendre. Et les bénéfices élevés qu'ils retirent de leur activité ont pour contrepartie le risque de faillite. Et oui! Ils applaudiraient cette réforme, si elle ne les concernait pas.

Dès qu'on parle de changement, alors l'immobilisme se met en marche. J'attends la suite avec impatience.


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Il ne faut pas s'en prendre à l'huissier si dès le départ on ne sait pas choisir son opérateur!

François a dit…

En l'occurrence, l'huissier s'était trompé de personne. Nobody's perfect.

Anonyme a dit…

Ne faites pas de généralités dans ce cas! Et la solidarité familiale ???

François a dit…

Je ne connais pas de notaire dans ma famille. Une nièce huissier et un neveu pharmacien, mais qui ne me donne pas envie d'être malade pour lui faire plaisir.
Je l'ai dit : dans chaque niche un pittbull.

Anonyme a dit…

La solidarité avec un Anonyme????