jeudi 8 janvier 2015

Amalgames

 Un hommage à mon cher Cabu, à son Duduche, son beauf et sa rombière, son adjudant Kronenbourg....



















On nous dit de ne pas faire d'amalgame. C'est bien, mais c'est déjà fait : terroristes > barbus > talibans > Daech > Musulmans> arabes > pas français de souche. Facile, et Marine s'en réjouit déjà. Quelques mosquées vont être au mieux taguées, au pire mitraillées "en représailles". Justement ce qu'il ne faut pas faire.

Mais moi, je fais un autre amalgame : celui des extrémistes de tous bords, des fondamentalistes au bas fondement. Ceux qui disent "je ne suis pas Charlie", ou qui veulent transformer la minute de silence républicaine en Angélus.

Ceux qui ont mal lu le Coran comme ceux qui ont mal lu l'Evangile. Ceux dont les maîtres à penser sont Zemmour le dévoyé (notre nouveau Doriot?) et Houellebecq le dépravé (qui ne sera jamais un Brasillach).

Ceux qui sèment le vent pour espérer la tempête, ceux qui ne comprennent rien, ne savent rien, ne lâchent rien (et ceux qui les bénissent). Ceux qui excitent les problèmes jusqu'à la violence au lieu de les résoudre par le dialogue..

Les terroristes de Charlie et les nazillons identitaires sont à mettre dans le même panier, un panier de sciure.



1 commentaire:

François a dit…

Comme par hasard, il y a un nazillon qui essaie de me troller!
On ne me la fait plus...