dimanche 31 mai 2015

Le dernier des Républicains

Dans la nuit du 30 au 31 mai 2015, des artisans qui veulent bien travailler plus pour gagner plus, ont repeint la façade de l'immeuble de l'ex-UMP, rue de Vaugirard, pour la mettre aux couleurs de "Les Républicains".

Les militants ont voté vendredi, la COCOE a tranché : de fait, Le Monde nous apprend que la décision avait été prise il y a 6 mois.




ce qui s'appelle repeindre sur la crasse.

Avez-vous vu le logo? C'est le même que celui du FN, en plus carré.


               +        = 0
Mais ceux qui voient mal ne comprendront pas la différence, Après tout, les nationalistes peuvent être aussi socialistes. J'en ai assez de ces gens qui critiquent toujours.

Il s'est justifié, Lui-Il, répondant à ses déclarations sur la médiocrité de "Moi-Je", président actuel : "Pendant la campagne, ils m'ont traité de Laval!". La différence est que Laval a été fusillé, et Lui-Il est au Conseil Constitutionnel.

Les affaires? La présomption d'innocence! Celui qui parlait des "coupables" qui allaient être jugés ne manque donc toujours pas d'air. Il n'a pas changé, il n'a rien appris, ni rien oublié.

L'ex-Président de le République est devenu Président des Républicains, Grand bien lui fasse, malgré les 2 millions d'€ qu'il coûte à l'Etat chaque année. (Ce qui est sans doute moins cher pour nous que le bouclier fiscal, la suppression de la pub à la TV, la "libération" de la Libye, les exonérations des droits de succession et des impôts pour les Qataris, la douche au Grand-Palais et le four à pizza de son avion, et j'en oublie...)

Il ne sera plus jamais Président de la République, et il ne sera jamais mon président, quitte à courir le risque de me faire traiter d'"anti-républicain". A la droite de se trouver pour 2017 un candidat plus présentable. Je préviens d'avance que si on nous refait le coup de 2002 et qu'il est au 2ème tour, je voterais pour son adversaire, quel qu'il soit.

Je ne manquerai pas de vous le rappeler : je serai le dernier des Républicains, les vrais.

Aucun commentaire: