mercredi 24 juin 2015

Allo? Allo? J'écoute...

La belle affaire, ces écoutes de la NSA connues par Wikileaks!

Comme si on ne le savait pas! Comme si on pouvait avoir confiance dans les US!

Ils se renseignent, et nous aussi. Ils vont à la source, et j'aimerais bien qu'on puisse en faire autant. Le motif officiel de tout cela est la lutte contre le terrorisme, le motif caché est de TOUT savoir sur TOUT le monde, et l'espionnage industriel est une retombée intéressante dont ils auraient tort de se priver. En bon gestionnaire, ça leur permet de rentrer dans leur frais.

Bien sûr, on n'a que des échantillons du résultat de ces écoutes, mais c'est instructif.

Chirac donne ses instructions à Douste-Blazy. Même les américains se sont aperçus qu'il était bête comme ses pieds, au point de décorer quelqu'un de l'Ordre des Chiffres et des Lettres quand il était à la Culture, au point de croire que la Martinique est de son ressort comme ministre des Affaires Etrangères. Donc Chirac lui explique mot à mot ce qu'il doit dire, ne pas dire, faire et ne pas faire. Chirac aurait gagné du temps en ne le nommant pas aux Affaires qui lui seront toujours étrangères.

Pour Sarkozy, le cas est différent. Vous vous souvenez que comme candidat en 2007, puis comme président, il utilisait un Blackberry non protégé, et s'en vantait. Certes, les US écoutaient aussi les lignes protégées, mais quand même... Il a bien mérité son irresponsabilité! Les comptes-rendus publiés par Médiapart nous montre un Sarkozy picrocholin, prêt à sauver la paix au Moyen-Orient (l'objectif est louable, mais les moyens font défaut), ou allant voir Obama, persuadé qu'il a sauvé le monde de la crise et faisant le petit télégraphiste pour Pernod-Ricard. Les américains ont dû bien rigoler, surtout après que ce Monsieur Sarkozy s'est aligné sur la politique US, en réintégrant l'OTAN, et reprenant à Tony Blair le rôle de "best pet".

Je fais une suggestion : peut-on demander aux américains s'ils ont entendu parler des relations entre Sarkozy et Kadhafi?

Pour l'écoute de Hollande, ce qu'on en publie est de nature à fâcher Angela : Hollande voyait en douce les opposants SPD d'Angela. Dommage, le SPD a perdu les élections.

Tout cela, c'est de la Raison d'Etat, et les US dominent le monde. On le savait, on en a la preuve.

Le plus grave est pour Sarkozy : non seulement il apparaît ridicule, mais on va sûrement en savoir davantage. Il peut craindre le pire.


Aucun commentaire: