jeudi 30 avril 2015

Ettore Majorana 1906-?

Je vais reprendre progressivement ce blog, en prévenant mes éventuels lecteurs que les commentaires antisémites, racistes, intolérants, seront non seulement effacés, mais signalés aux autorités compétentes.

Aujourd’hui, je vous parle d'Ettore Majorana, grâce à un petit livre épatant de Etienne Klein "en cherchant Majorana" (Equateurs essais, Flammarion). Vous pouvez écouter Etienne Klein  ici : https://youtu.be/aA5b0EejINs .

Etienne Klein est un physicien du CEA, qui est un vulgarisateur génial de la philosophie des sciences, et plus exactement de la physique actuelle, entre particules quantiques et cosmologie. Cherchez Etienne Klein sur Youtube, vous y trouverez des vidéos passionnantes.

Etienne Klein est parti en quête d'Ettore Majorana, un physicien italien, ou plutôt sicilien, qui est né en 1906, et qui travailla sous la direction d'Enrico Fermi après avoir digéré rapidement toute la relativité générale d'Einstein à 17 ans. Il résolvait tous les problèmes, et on ne comprenait pas toujours  ce qu'il disait. Il publiait peu, mais écrivait dans des cahiers. Des problèmes psychologiques certains, mais une vision fulgurante sur les problèmes les plus difficiles.

En 1932, en lisant le dernier article de Irène et Joliot-Curie, il s'écrit : " les crétins! Ils n'ont pas compris qu'ils viennent de mettre la main sur le neutron!" Il a été un des premiers à comprendre les problèmes de rupture de symétrie, et donc des antiparticules. On le soupçonne d'avoir pressenti la fission nucléaire.

Mais à 31 ans, en 1938, le 25 mars, il disparaît. Il prend un bateau de Naples à Palerme, en laissant une lettre ambiguë, demandant que l'on ne porte son deuil que pendant 3 jours... Il arrive bien à Palerme, puisqu'il y poste une autre lettre. Et puis,... on ne sait pas ce qu'il est devenu, ce qu'il a voulu faire, ce qui lui est arrivé.

Mais on commence à déchiffrer et à comprendre ses concepts et ses méthodes. Le boson de Higgs était au bout de son stylo...

Un livre à lire.

jeudi 2 avril 2015

Sainte Ombeline

Sainte Ombeline,

 "Hombeline (ou Ombeline), sœur de St Bernard, naquit en 1092 à Fontaine les Dijon. Mariée au frère de la duchesse de Lorraine, et jouissant d’une grande fortune, elle menait grande vie. Son frère, saint Bernard, lui en fit le reproche et elle changea de conduite. Elle entra (avec l’accord de son mari) chez les bénédictines de Jully, près de Ravières. Elle devint prieure de ce monastère qui fut vite trop petit pour accueillir les nouvelles sœurs: aussi fonda-t-elle un nouveau monastère à Crisenon (paroisse de Prégilbert). Elle mourut en 1141 et fut enterrée à Jully."