samedi 26 septembre 2015

We have totally screwed up

Une bonne occasion de faire de l'anglais, avec ce mot maintenant célèbre du PDG de VolksWagen-US, Michael Horn, qui aux dernières nouvelles est confirmé dans ses fonctions.

Rude tâche pour ce Monsieur qui a breaké la loi aux US, ce qui est plus qu'un crime, une faute, et cela va leur coûter quelques(dizaines de ?)  milliards de dollars.

On est bien bon, parce qu'on n'en fait pas autant. Quand les US nous doivent une grosse somme d'argent, ils font baisser le dollar, et nous paient en clopinettes. C'est pour cela sans doute qu'on a renoncé à poursuivre Google, Apple et Microsoft et leurs systèmes d'évasion fiscale.

D'autre part, on savait bien que les mesures de pollution et de consommation annoncées par la pub des constructeurs étaient sous évaluées. Donc le logiciel de Volkswagen est juste un petit plus, une différence de niveau, mais pas de nature. Tous nos constructeurs truandent.

C'est vrai pour le téléphone, le béton, la grande distribution, et j'en passe. Quand on met du cheval dans des lasagnes au boeuf, on ne met pas une amende en milliards d'euros aux dirigeants, on paie le chômage des pauvres ouvriers mis sur la paille.

Je ne vous parle pas de politique, mais on pourrait trouver des analogies.

Rien de grave, je vous le dis, business as usual.

jeudi 17 septembre 2015

Facho-catho-sphères de Schwarzschild-Hawking

Soit deux ensembles  sur Internet se composant de fachos d'une part, et de cathos militants d'autre part. Les premiers nous parlent d'invasions barbares, les autres d'accueil de l'étranger.

Mais il se trouve que l'intersection de ces 2 ensembles n'est pas nulle, et même fort bruyante. Ils se retrouvent essentiellement sur l'homophobie et l'islamophobie, et sont, face au problème des migrants, à la veille d'une grande fracture musculaire, ce dont je les plains par avance. Je pense tout particulièrement à la brave Marion, dite MMLP, qui a fait sa première communion, a étudié dans le privé à Neuilly, tout ça, comme on nous l'a dit dans Familles Chrétiennes. 

Je voudrais vous montrer une jolie formule, donnant la température d'un "trou noir", objet céleste bizarre qui est tellement massif, mais pas forcément dense, que même la lumière ne peut s'en échapper.

Enfin presque, parce que Stephen Hawking a montré qu'un trou noir était aussi un corps noir qui émet un tout petit peu de lumière, selon la formule dans le référentiel de Schwarzschild :

T = \frac{1}{k_{\mathrm{B}}} \frac{\hbar c^3}{8 \pi G M},

Elle est inversement proportionnelle à la masse : les plus gros sont les plus froids, et elle fait intervenir 4 constantes de la physique issues de domaines bien différents :

  • h-barre, ou h/2p, est la constante de Planck, et elle vient de la mécanique quantique. Elle vaut \hbar =1{,}054\ 571\ 726\times10^{-34}\  \rm J \cdot s
  • c est la vitesse de la lumière, constante dans tous les référentiels, selon la relativité restreinte. On l'a fixé, par définition du mètre à 299 792 458 m/s
  • kest la constante de Boltzmann, et elle mesure d'une certaine façon l'entropie d'un système. Aux dernières nouvelles, k_B = 1{,}380\,648\,8 \times 10^{-23} \; \mathrm{J \cdot K^{-1}}
  • G est la constante de gravitation, et on la doit à Sir Isaac Newton. Sa valeur est de G = 6{,}673\,84(80) \times 10^{-11} \; \rm m^3 \cdot kg^{-1}\cdot s^{-2}

On vérifie facilement l'homogénéité de la formule :  J * T * L3   * T-3  / (J * K-1  *  L M-1  *  T-2 ), 
soit K / M

En pratique, la température de Hawking est très basse, de l'ordre du micro-Kelvin, alors que le trou noir baigne dans un univers à environ 3°K. Dans quelques milliards d'années, l'univers sera plus froid, et les trous noirs commenceront à s'évaporer pour de vrai. 

D'ici là, le problème des migrants sera réglé, promis.


dimanche 6 septembre 2015

Aujourd’hui 6 septembre

Aujourd’hui 6 septembre, il ne s'est rien passé. Du moins rien de nouveau : le Pape appelle à accueillir les réfugiés, et le FN à virer les migrants.

MMLP, la petiote, risque de s'en faire une déchirure par grand-écart, elle qui essaie de renouer le dialogue entre Pépé et Tata, par l'entremise de l'évêque de Toulon-Fréjus.

Mais il y a d'autres 6 septembre plus intéressants : en 1901 le président McKinley a été assassiné. Banal. Le 6 septembre 1914 commence la 1ère bataille de la Marne. Bientôt Galliéni va réquisitionner les taxis, ce qu'on ne saurait plus faire maintenant.

En 1787 naît Anton Diabelli, en 1888 le chef de la mafia Joseph Patrick Kennedy, dit Joe. En 1900, Julien Green.

En 1907 meurt Sully-Prudhomme : ne me demandez pas qui c'est : 

Le vase où meurt cette verveine
D'un coup d'éventail fut fêlé ;
Le coup dut l'effleurer à peine :
Aucun bruit ne l'a révélé.

En 2007, Luciano Pavarotti, et en 2009 Sim! Ah Sim, jamais égalé...

Aux Etats-Unis, on fête le Stillbirth Remembrance Day, journée du souvenir des enfants morts-nés, voués aux Limbes avant que Benoit XVI ne les supprime enfin. C'est une bonne idée de célébrer ces pauvres gosses qui n'ont pas vécu, hélas.

On fête saint Donatien et saint Rogatien à Nantes, où ils n'ont pas fini de pleurer sur leur belle église partie en fumée, après leur cathédrale... Ils n'ont pas de chance ces gens-là, du moins avec leurs ouvriers couvreurs. En plus on est toujours sans nouvelles de Dupont de Ligonnès... Peut-être est-il mort, ou mourra-t-il un 6 septembre. Va savoir...

On fête aussi saint Bertrand de Garrigues, sainte Eva, et saint Onésiphore (à la Saint-Onésiphore, la sève s'endort).

Voyez, il ne s'est rien passé aujourd'hui.

mardi 1 septembre 2015

Le Chant Grégorien

M l'Abbé Th. Laroche, curé de Souain, a écrit un livre "Principes traditionnels d'exécution du chant grégorien, d'après l'Ecole de Solesmes", édité par la Société S. Jean l’Évangéliste chez Desclées & Cie, imprimeurs du Saint Siège et de la Sacrée Congrégation des Rites, qui a reçu l'Imprimatur de l'Evêque de Tournai en 1929.

En ces temps où il convient d'abolir l'héritage de 68 (comprenez Vatican II), il me paraît utile de rappeler quelques principes issus de ce livre rédigé pour obéir "scrupuleusement" aux ordres du Saint-Père (Pie X).

Le texte est présenté comme dans les anciens (les seuls valables) catéchismes, sous forme de Questions-Réponses :
1 Qu'est-ce que la Musique?
La Musique est l'art de combiner les sons et d'en régler la durée.

2 Qu'est-ce que le Chant Grégorien?
Le Chant Grégorien est la musique adoptée par l'Eglise pour la louange divine et à laquelle le Pape saint Grégoire a donné sa forme, sa perfection et son nom.

3 Quel est le caractère du Chant Grégorien?
Le caractère du Chant Grégorien est la simplicité, la douceur, la suavité et l'onction. En lui, rien de recherché, de heurté, de passionné. En lui, tout est paix, sérénité, force, pureté et charité.

 4 Quel est le but du Chant Grégorien?
Le but du chant Grégorien est :
 1° de nous faire participer aux mystères célébrés par l'Eglise ;
 2° de nous aider à prier Dieu et à nous sanctifier ;
 3° de produire l'union des chrétiens comme il exige l'union des voix, selon cette parole de saint Benoît : Mettons nos âmes à l'unisson des voix (règle de saint Benoît, chapitre 9).

5 Comment faut-il exécuter le Chant Grégorien?
Le Chant Grégorien étant la prière chantée, il faut l'exécuter avec toute la perfection possible, et ne jamais se contenter d'à peu près

Déjà, je pressens que vous avez appris quelque chose aujourd'hui, et apprécié la suavité et l'onction, notions toutes ecclésiastiques s'il en est.

Mais déjà vous savez qu'il ne peut être question d'harmonie (unisson seul!), encore moins de contrepoint. Tous ceux qui ont écrit des messes, des Requiem, des Te Deum, des Ave Verum, sont donc excommuniés, sauf JS Bach qui l'est déjà comme protestant.

On commence par la prononciation Romaine du latin. 
D'abord les voyelles. Par exemple Deus se prononce Dè-ouce. Les diphtongues AE ou OE ont le son de l'e simple : taedium = tédium, poena = péna. AI et OU ont deux sons distincts : prout = pro-out. Pour AU, EU et AY, il faut faire 2 sons d'une seule émission de voix. Lauda = Laouda.

Puis les consonnes : toutes les consonnes s'articulent séparément. C devant e et i se prononce tch. Coelum = Tchéloume. CC devant e et i : ttch. Ecce = ettché. H se prononce k dans mihi ou nihil. XC devant e et i se dit kch. Excelsis = Ekchelsis. Ti, après une voyelle ou précédées de toute autre lettre que S, X, T se prononce tsi. Patienta = Patsientsia.

Les syllabes : les syllabes accentuées se reconnaissent à l'accent dont elle est surmontée, et se mettent en relief par une impulsion vive, élastique, brève de la voix, mais sans raideur (sic). Mais l'accentuation s'étend à toutes les syllabes d'un mot : c'est l'âme du mot. On se gardera de le confondre avec l'accent oratoire, qui varie la modulation d'après les pensées et les sentiments exprimés. La syllabe finale n'est jamais accentuée, ni muette.

L'allongement des accents éparpille les syllabes au lieu de les réunir, et produit des mots inintelligibles. Ainsi, au lieu de "factórem cóeli et térrae", on entend "factó remcóe liettér  rae".

Il serait temps de parler musique. Il y a 8 notes : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do (appelé Ut jusqu'au XVIIème siècle). La note la plus utilisée est le punctum carré qui vaut un temps. Pointé il vaut 2 temps ( et non pas un temps et demi). Mais on trouve aussi le punctum losangé, la virga et le quilisma.

La gamme est l'émission des 8 notes. Elle est donc diatonique en DoM, l'un des 8 modes du Chant Grégorien. Les notes se placent sur une portée de 4 lignes et de 3 espaces blancs ou interlignes, qui se comptent de bas en haut.

On peut utiliser aussi la clé de Fa, souvent sur la 3ème ligne.

Ici, on  a la clé de Do sur la 4ème ligne, mais elle pourrait être sur la 2ème ou la 3ème. La première note de cet Agnus Dei est donc un Ré.

Les groupes de notes s'appellent des neumes. 
- le Podatus (sous Dé de Déi) : 2 notes ascendantes la plus basse s'exécute la première (Do-Ré).
- la Clivis (sous le ta de peccàta) : 2 notes descendantes la plus haute s'exécute la première.(Ré-Do)
- la Virga : 2 notes à l'unisson ■ (Do-Do)
- le Scandicus  (sous le pe de peccàta) : 3, ou plus, notes ascendantes (Mi-Fa-Sol). Mais le A de Agnus, est un Scandicus flexus : Ré-Mi-Fa-Ré. 
- le Salicus : 3, ou plus, notes ascendantes, avec épisème de subdivision sur la 2ème. 
- le Climacus (sous le cà de peccàta, ou le lis de tóllis) : 3, ou plus notes descendantes (Sol-Fa-Mi). Si la 4ème note est vers le haut, il sera Climacus Resupinus.
- le Torculus : 3 notes, celle du milieu est plus haute que les 2 autres : (Sol-La-Sol, La-Do-Sol). il peut être aussi Resupinus
- le Porrectus : la note du milieu est plus basse que les 2 autres (Do-La-Si)
- la Triverga : 3 notes à l'unisson.
Le Porrectus sur tól
Nous parlerons une autre fois des neumes liquescents, du Cephalicus, de l'Ancus, de la Strophicus, de l'Oriscus, du Pressus, du Quilisma, 
Peut-être.