lundi 2 janvier 2017

Répétitions

Je suis en train de lire un livre très intéressant, dont je vous donne à lire l'extrait suivant :

"X, quant à lui, n'était aucunement inquiet. Il lisait peu, écartant les informations désagréables qui auraient pu le rendre hésitant. Il était, avant tout, désireux et curieux de fouler le sol berlinois ; il s'imaginait que son voyage constituerait un événement sensationnel et décisif, qui marquerait dans l'histoire. Il jugeait le parlementarisme d'outre-Rhin en homme habitué au nôtre et ne s'arrêterait pas aux manifestations de l'opposition. Il était sûr de lui, de son pouvoir de séduction et de sa chance. "

Non, ce n'est pas un portrait de Sarkozy par Buisson, mais celui du "Président" Laval en 1931, au moment de son voyage à Berlin pour rencontrer le Chancelier Brüning. Car les "Souvenirs d'une ambassade à Berlin 1931-1938", par André François-Poncet, viennent heureusement d'être réédités.

On revit cette période de l'histoire, qu'on n'aurait pu inventer, que la jeunesse ne connait pas, et on est frappé des correspondances avec notre situation. Certes le bashing remplace l'assassinat politique, mais on y viendra.

En particulier, on est frappé par la manipulation faite par les Nazis du parti Catholique : ils s'en sont servi, au point même de signer un concordat avec le Vatican, pour mieux les éliminer ensuite. Merci Marion  de t'être dévouée pour remplir ce méchant rôle.

Aucun commentaire: